RMC Sport

Coupe de France: Nice sort le PSG aux tirs au but au bout de l'ennui, et retrouvera l’OM en quart

L’OGC Nice a éliminé le PSG, ce lundi au Parc des Princes, en 8es de finale de la Coupe de France (0-0, 6 tab à 5). Au terme d’un match ennuyeux, les coéquipiers de Lionel Messi se sont fait sortir aux tirs aux buts face à Marcin Bulka, le gardien prêté par Paris au Gym.

D’ordinaire, le PSG se fait sanctionner par ses anciens joueurs. Mais cette fois, c’est un de ses propres éléments qui a précipité sa chute. Marcin Bulka a été le héros de la victoire de Nice au Parc des Princes, ce lundi, en 8es de finale de la Coupe de France (0-0, 6 tab à 5). Prêté par Paris au Gym cette saison, le gardien de 22 ans a stoppé les tentatives de Leandro Paredes et Xavi Simons lors de la séance de tirs aux buts. De quoi envoyer les Niçois en quarts de finale au terme d’un match ennuyeux entre les deux premiers de Ligue 1.

"C’est la folie un peu. Ce sont des émotions, a confié Bulka à chaud sur France 3. J’ai du respect pour le PSG, c’est le club qui m’a prêté à Nice. On les élimine, c’est le football. On est venus pour gagner. C’est ce qu’on a fait. J’ai réussi à arrêter deux tirs aux buts. Je suis content. En plus, ma famille était dans le stade pour la première fois."

Mbappé a tenté de secouer ses partenaires

Avant cette issue heureuse pour les visiteurs, le spectacle a été particulièrement décevant dans la capitale. Face à une équipe de Nice recroquevillée dans sa moitié de terrain, les coéquipiers de Lionel Messi sont apparus timides et sans idée. A l’image de leur septuple Ballon d’or, qui portait pour la première fois le n°10. L’entrée de Leandro Paredes à la pause, à la place d’un Ander Herrera aux grands gestes inutiles, n’a rien changé. Celle de Kylian Mbappé, qui a reçu l’accolade de Christophe Galtier avant de fouler la pelouse à l’heure de jeu (pour son 200e match avec Paris), a un peu réveillé les troupes. Mais pas assez pour percer la muraille des Aiglons, gardée par un Jean-Clair Todibo affûté et surveillée par un excellent Kephren Thuram.

Sans Neymar, Georgino Wijnaldum et Sergio Ramos (blessés), Marquinhos, Angel Di Maria, Achraf Hakimi, Idrissa Gueye et Abdou Diallo (en sélection), l’équipe de Mauricio Pochettino a livré une partition inquiétante. Une de plus. Le PSG, qui était invaincu dans son jardin cette saison, ne retrouvera pas l’OM au tour suivant et ne disputera pas la finale de son épreuve favorite (une première depuis 2014). Symbole de ce naufrage, Mauro Icardi a touché 8 ballons en un peu plus d’une heure sur le pré. Sans en bonifier un seul...

"On a fait un bon match, avec beaucoup de qualité", estime Kimpembe

"Il nous a juste manqué le petit but, a tenté de positiver Presnel Kimpembe, de manière un peu étonnante, sur France 3. On a fait un bon match, avec beaucoup de qualité. Toute l’équipe était concernée. C’est une déception. On veut tout gagner. On se fait sortir aux tirs aux buts mais on retiendra quand même notre bon match…"

Avec son schéma ultra-défensif et ses 31% de possession, Nice a en tout cas réussi son coup et retrouvera le rival marseillais pour une place dans le dernier carré. Une affiche qui se disputera dès la semaine prochaine. En quête d’un sacre en Coupe de France depuis 1997, le Gym a le droit de penser que c’est peut-être son année.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport