RMC Sport

Coupe de France: pourquoi Lemoine n’aime pas jouer contre le PSG

Capitaine du FC Lorient, qui accueillera le PSG dimanche soir en 16e de finale de la Coupe de France (20h55), Fabien Lemoine s'est confié à RMC Sport. Pas vraiment ravi de retrouver un club qui lui a infligé "quelques pilules" durant sa carrière, il explique ce que son équipe devra faire pour tenter de croire à un exploit.

A égalité avec Lorient, le PSG est l’adversaire que Fabien Lemoine a le plus souvent rencontré au cours de sa carrière. Pour un bilan contrasté de sept victoires, quatre nuls et dix défaites en 18 matchs. Il tentera d’accrocher un huitième succès dimanche soir à l’occasion du 16e de finale de Coupe de France opposant les Merlus aux Parisiens (20h55). "On ne va pas les regarder jouer. L’idée, c’est de jouer notre carte et de faire ce qu’on sait faire. On aura beaucoup moins le ballon, on va souffrir, il faudra énormément courir, mais quand on aura la possibilité, il faudra jouer notre jeu. Il ne faudra pas se prendre pour d’autres. Si on a une infime chance de pouvoir rivaliser, il faudra avoir un gros collectif", prévient Lemoine au micro de RMC Sport.

Au-delà de la complicité des "Quatre Fantastiques" (Angel Di Maria, Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Neymar), Lemoine estime que le PSG a réellement passé un cap cette saison au niveau de sa rigueur sur le plan défensif. "Ces derniers mois, ils ont vraiment un investissement défensif avec un bloc compact. C’est impressionnant. Et on connaît tous les qualités de Paris dans le jeu, avec ses stars. Ils ont le projet de jouer court, avec peu de jeu long. Ça use. Ils ont des joueurs hyper vifs et techniques. Ce qui les rend redoutables aujourd’hui, c’est vraiment leur investissement défensif", estime le milieu de terrain, qui garde des souvenirs mitigés de ses précédents affrontements avec le club de la capitale lorsqu’il portait le maillot de Saint-Etienne.

"Je ne suis pas du style à demander le maillot de l’adversaire donc qu’est-ce que j’y gagne?"

"Je me rappelle de la qualification en Coupe de la Ligue (victoire des Verts aux tirs au but en 2012 en quarts de finale), quand on avait fait 2-2 chez nous aussi (en 2013). J’avais pris un rouge et ils avaient avait marqué à la 94e. Je me souviens d’une victoire au Parc en 2012. Et puis il y a aussi, forcément, toutes ces valises au Parc. Je n’ai jamais pris de gros tarifs à domicile. Mais c’était très compliqué là-bas. Au tout début de l’ère qatarie, on était un peu vu comme la bête noire du PSG parce qu’on réussissait à rivaliser à domicile et un peu au Parc", se rappelle Lemoine, pas spécialement ravi de retrouver le PSG. "Je ne prends pas ça comme un cadeau. Le tirage fait partie du jeu. Beaucoup de joueurs étaient super contents de jouer Paris, moi c’était un peu moins le cas", raconte-t-il dans un sourire.

"J’ai pris quelques pilules contre Paris. Et en plus, je ne suis pas du style à demander le maillot de l’adversaire donc qu’est-ce que j’y gagne à jouer Paris? Je n’ai pas de maillot, tu cours pendant 90 minutes et tu prends une valise. J’aurais bien aimé avoir un club de Ligue 1 avec plus de chances de pouvoir rivaliser. Mais je prends énormément de plaisir à jouer chaque week-end. L’atmosphère qu’il y a dans cette équipe est super agréable. Mon objectif en venant à Lorient, avant d’arrêter, c’était de retrouver la Ligue 1. Ça reste un match super intéressant et très agréable à jouer. Ce sera une belle fête pour nos supporters. Il faudra faire honneur au maillot", appuie-t-il. Gêné par des douleurs musculaires, Fabien Lemoine reste incertain pour ce 16e de finale. Christophe Pélissier prendra une décision samedi.

RR avec Pierre-Yves Leroux