RMC Sport

Covid: testé positif puis négatif, Domenech va manquer deux matchs de Nantes

Raymond Domenech ne va pas pouvoir s’asseoir sur le banc du FC Nantes pour les matchs contre Lens (ce mercredi en Coupe de France) et Angers (dimanche en Ligue 1). Testé positif puis négatif à la Covid-19, l’entraîneur nantais doit respecter une période d’isolement.

Ce sont deux matchs très importants pour la suite de son aventure au FC Nantes. Mais Raymond Domenech va devoir les regarder à la télé et n’intervenir qu’indirectement et à distance, lorsque ses joueurs seront sur la pelouse ce mercredi (14h45) face à Lens (32es de finale de Coupe de France) et dimanche à Angers (25e journée de Ligue 1). L’entraîneur nantais est contraint de respecter "une période d’isolement tout en appliquant le protocole sanitaire approprié", selon son club, après trois tests au Covid-19 en quelques heures ce mardi. Une mesure de précaution, après un premier test au résultat indéterminé, puis un résultat positif à 14h et enfin un résultat négatif. "Le staff technique assurera le relais, au moins pour les deux prochaines rencontres à venir", indique le FCN.

En chute libre en Ligue 1 (15 matchs consécutifs sans victoire), Nantes n’a pas été relancé par l’arrivée de Raymond Domenech à la trêve hivernale. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France n’a pas décroché la moindre victoire en sept rencontres de championnat (quatre nuls, trois défaites). Et son équipe pointe à la 18e place de Ligue 1, synonyme de barrage en fin de saison. "Si vous pensez que je risque d'abandonner, la réponse est claire, c'est non, a assuré Raymond Domenech en conférence de presse ce mardi, après avoir pris soin de garder son masque. On est tous conscient de la situation, on sait tous ce qu'il se passe. L'objectif est de rassembler les énergies pour que tout le monde continue de travailler dans le même sens jusqu'à la fin de la saison. Céder à la panique générale, ce n'est pas dans ma nature."

"Il faut casser cette dynamique de passivité"

La Coupe de France aidera-t-elle le FC Nantes à retrouver le goût de la victoire ? C’est l’espoir de Raymond Domenech. "On y va avec l’envie de provoquer quelque chose avec les quelque changements qui vont s’opérer. A un moment, il faut casser cette dynamique de passivité. On ne peut plus continuer comme ça, a reconnu l’entraîneur nantais. Ce match de Coupe de France sert à ça parce que ce n’est pas la pression du championnat. Ce sont des matchs où ceux qui auront l’occasion de jouer devront montrer quelque chose, en faire plus et bousculer un peu le confort, la situation. La concurrence doit être partout, tout le temps, et ça peut être des matchs intéressants pour ça." Après Angers (14 février), Nantes recevra l’OM (21 février) et ira à Nîmes (28 février). Avec un besoin urgent de points pour continuer de se battre pour le maintien en Ligue 1.

LP avec XG