RMC Sport

EN VIDEO - Coupe de France: Ruffier se moque d'un joueur de Raon-L’Etape

Stéphane Ruffier

Stéphane Ruffier - AFP

Stéphane Ruffier est apparu furieux contre un joueur de Raon-L’Etape, dimanche en 32es de finale de la Coupe de France, après avoir repoussé son tir au but. Selon Wilfried Rother, le joueur ciblé, le gardien stéphanois l’aurait traité de guignol en l'invitant à le regarder en Ligue Europa.

Stéphane Ruffier a sauvé Saint-Etienne d’une élimination humiliante en 32es de finale de la Coupe de France, en repoussant le dernier tir au but de Wilfried Rother, joueur de Raon-L’Etape (CFA 2), ce dimanche. Les Verts se sont finalement qualifiés (1-1, 4 tab 5) mais une image a davantage retenu l’attention. Celle d’un Stéphane Ruffier vociférant en direction de Rother, allongé au sol de dépit après sa tentative ratée.

A la vue du regard noir et du front plissé du gardien stéphanois, le fameux esprit de la Coupe de la France semblait bien loin dans l’esprit de ce dernier. Après le coup de sifflet final, Rother a donné sa version sur la colère de l’international français à son égard. Et visiblement, ce dernier ne fait pas de distinction entre un adversaire de L1 ou de cinquième division française.

Rother : « Il m'a dit de le regarder en Ligue Europa le jeudi soir »

Alors que les deux équipes n’avaient pas réussi à se départager à l’issue de la prolongation (1-1), Rother est allé gentiment chambrer le gardien stéphanois. « On s’apprêtait à se retrouver dans le rond central. Ruffier est passé devant nous. Pour rigoler et détendre un peu l’atmosphère, je lui lance : "celle-là, tu nous la laisses" en sachant que c’est un spécialiste, raconte-t-il. Il se retourne et le prend assez mal. Il m'a traité de guignol et m'a dit qu’il fallait que je le regarde en Ligue Europa le jeudi soir. (...) C’était en quelque sorte le héros du match puisqu’il qualifiait son équipe. Il avait autre chose à faire que d’en rajouter.»

Malgré la déception d’avoir manqué son tir au but et cet incident, le défenseur du club vosgien n’a pas tout perdu. « Pendant le match, je n’ai pas eu affaire à lui mais avec d’autres joueurs qui ont été très sympas avec nous, poursuit-il. J’ai échangé deux ou trois mots avec Loïc Perrin qui m’a donné son maillot. A la fin du match, on a un peu dévalisé leur vestiaire avec chaussures, maillots… il n’y a pas eu de souci. » Joint dans la soirée par Eurosport, l'entourage de Stéphane Ruffier dément les insultes du portier stéphanois et affirme que c'est ce dernier qui se serait fait... insulter par Wilfried Rother. Affaire à suivre...

NC avec JPi