RMC Sport

Nantes: "Je la sens bien", les supporters du FCN plein d'espoir avant la finale de Coupe de France

Plusieurs dizaines de supporters du FC Nantes ont assisté à l'entraînement de l'équipe ce lundi, cinq jours avant la finale de Coupe de France contre Nice. Histoire d'encourager les joueurs, et de se confier sur leurs émotions.

A cinq jours de la finale de la Coupe de France, le FC Nantes s'est entrainé en public à la Jonelière ce lundi. Une séance légère d'une trentaine de minutes. L'occasion surtout d'aller au contact des supporters une dernière fois pour recevoir leurs encouragements avant de se mettre dans une bulle et de se préparer pour le grand jour.

Une soixantaine de fidèles étaient ainsi présents. Tous les joueurs et l'entraineur Antoine Kombouaré, particulièrement attendu et félicité, se sont prêtés au jeu des photos, selfies et des autographes. Maxime jeune supporter, avoue son impatience d'y être: "Je me sens un peu stressé. On espère tellement ramener la Coupe à la maison. Un titre à Nantes c'est dans nos gênes, ça fait longtemps. Cette équipe me fait vibrer. Si tout se passe bien, ce sera la fête à Paris et je n'ose même pas imaginer le retour le dimanche à Nantes. J'y serai au Stade de France, évidemment, avec mes potes, prêt à se casser la voix".

"J'entends l'animosité contre la direction mais là, c'est le terrain qui parle"

Isabelle, elle, a fait signer un maillot des Canaris par tous les joueurs et sait qu'elle va faire un heureux. "C'est un maillot pour mon neveu Hugo. On lui fait la surprise de l'emmener au Stade de France. Il ne s'y attend pas du tout", jubile t-elle à l'avance. "Cette finale, je la sens bien. On a une belle équipe, poursuit-elle. Et surtout le coach. On est capable de battre cette équipe de Nice. On a fait des exploits cette année. Qu'on gagne ou perde, il y aura des pleurs alors si on ramène la Coupe..."

L'entraîneur de Nantes Antoine Kombouaré
L'entraîneur de Nantes Antoine Kombouaré © RMC Sport

Patrick lui est venu avec son fils Tom tout heureux d'avoir eu des autographes de Pallois et Blas. Son père est abonné depuis 1986 et a vécu les finales de 1993, 1999 et 2000. "J'attendais ça depuis un long moment, confie-t-il. On y va avec un mini-bus avec les mêmes copains mais cette fois avec les enfants en plus. C'est génial. Surtout que cette année le sportif reprenne sa place. Il y avait trop d'extra-sportif qui polluait tout ça depuis un moment. On est aussi très content pour Monsieur Kombouaré. On parle de Nantes pour le sport et c'est bien. Sur ce match, que tout le monde fasse bloc. Notre rôle c'est de supporter l'équipe. J'entends l'animosité contre la direction mais là, c'est le terrain qui parle". 

Tom, lui, espère gagner la finale "pour aller en Ligue Europa et l'année prochaine ce sera la Ligue des Champions". Un peu d'enflammade ne fait pas de mal à 5 jours peut-être du premier titre du FC Nantes depuis le championnat de France en 2001.

Xavier Grimault