RMC Sport

PSG-Nantes: mains de Verratti, Kimpembe, Pallois... Garibian explique les décisions de Letexier

Invité dans Team Duga, Pascal Garibian (DTN de l’arbitrage) a commenté toutes les situations litigieuses ayant eu lieu durant la demi-finale de Coupe de France remportées par le Paris Saint-Germain contre Nantes (3-0), mercredi.

La polémique enflait un peu trop au goût de Pascal Garibian. Le directeur technique national de l’arbitrage en France est monté au créneau dans Team Duga ce vendredi pour expliquer toutes les décisions de François Letexier, arbitre de champ durant la demi-finale de Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et Nantes (3-0). Après avoir mis en avant un "malentendu" entre Valentin Rongier et François Letexier à propos la faute de Thiago Silva sur Kalifa Koulibaly, il est revenu sur les mains dans la surface de Presnel Kimpembe, Nicolas Pallois et Marco Verratti.

>> Les podcasts de Team Duga

L'explication pour la main de Kimpembe

A la 66eme minute de jeu, un corner parisien a été repris de la tête par Presnel Kimpembe. Le défenseur central semble toucher le ballon du bras. Puis Nicolas Pallois se retourne et fait une main qui semble involontaire. François Letexier est alors interpellé par l’assistant vidéo pour visionner la main de Presnel Kimpembe.

"Elle n’a pas été détectée par François Letexier, explique Pascal Garibian. A partir du moment où il y a bien un contact main-ballon, le process prévoit que seul l’arbitre peut décider si la main est intentionnelle ou non. On est dans une situation où l’arbitre de champ n’a pas vu la main. Il est obligé de se déplacer." Pour François Letexier, la main du Parisien n’était pas intentionnelle. Celle de Nicolas Pallois était irréfutable.

A la 69eme minute de jeu, Marco Verratti a lui aussi commis une faute de main. François Letexier l’a vu, mais a immédiatement estimé qu’elle n’était pas intentionnelle. C’est pour cela qu'il n’est pas allé vérifier les images au bord du terrain. "Toutes les situations ont été vérifiées par l’arbitre vidéo Monsieur Lesage mais ce n’est pas du ré-arbitrage. Si ce n’est pas clairement erroné, alors il n’y a pas de nouvelle décision."

"Dans cette situation, elle a été vue en direct mais il n’y avait pas d’erreur claire de l’arbitre, donc il n’y a pas eu visionnage au bord du terrain. Si les images ne prouvent pas de manière irréfutable que l’arbitre a commis une erreur, elle ne va pas faire corriger la décision initiale. On ne peut pas imaginer qu’une décision corrigée soit elle aussi sujet à discussions."

Team Duga (avec Joseph Ruiz)