RMC Sport

Riolo: "Une coupe et après?"

Retour sur l’un des aspects de la victoire du PSG en Coupe de France, samedi soir face à Angers (1-0).

En quelques jours, on a vu deux finales avec deux petits vainqueurs. Manchester United en Ligue Europa et le PSG en Coupe de France. A chaque fois, un gros contre un petit. Pour les petits esprits étriqués qui ont un regard de comptable sur le sport, il était impossible de critiquer Man U et son coach Mourinho. Lui sait gagner, lui empoche un titre de plus, on mime le chiffre avec les doigts et on fait la fête. L’histoire ne retient que le vainqueur nous dit-on. Absurde.

Le PSG a lui aussi battu un petit. Mais là, les mêmes « observateurs » taillent en pièces le vainqueur. Pourtant, il y a une différence notable. Man U n’a jamais essayé de faire le jeu, d’être entreprenant contre le petit, tandis que le PSG a, au moins, tenté d’emballer la rencontre et a fait le jeu contre un autobus de catcheurs. Ceci dit, c’était loin d’être brillant, j’en conviens largement. Je voulais juste mettre en lumière une différence de traitement assez délirante lorsqu’il s’agit d’évoquer le PSG. Une appréciation déformée qui aura été notable tout au long de la saison.

La saison est décevante, on le sait. Personne ne le conteste. Pour le titre de champion, Paris a été battu par un Monaco beau et supérieur sur 38 journées. Mais on peut aussi relever qu’en finale de la Coupe de la Ligue, Paris lui a filé une leçon non ? C’est autorisé ? Et je crois que tout en disant que l’ASM a été un rival formidable, on n’est pas obligé de nous faire avaler que c’est un petit club quasiment sans moyen. J’ai, en effet, parfois eu l’impression que Monaco était à la hauteur d’un petit club de L1 en termes de possibilités financières. Le Qatar et son fric, bouhhh bouhhh c’est affreux. Mais Monaco, les Russes et le paradis fiscal du Rocher, c’est génial ! Au lieu de se réjouir de l’amélioration de notre championnat et de la lutte entre ses deux équipes phares, on a, toute l’année, voulu les opposer sur le mode basique, l’ASM c’est top, le PSG c’est bidon !

Ça va tellement loin, qu’on en vient à comparer les plus-values sur les joueurs !! C’est à se demander si vendre Bernardo Silva ne vaut pas un titre de plus ? Bon allez, je veux bien jouer. Si le PSG vend Aurier, ça sauve la saison !

Tielemans sera forcément un crack, alors que le prochain joueur recruté par le PSG sera évidemment une baltringue !

Tout va très vite dans le foot. Jardim était un âne bon à rien, aujourd’hui c’est Emery. Ceux qui dégommaient Jardim doivent éviter les miroirs, non ? Encore que pour ça, il faut avoir un brin de dignité. C’est comme ceux qui se sont prosternés devant Emery le 15 février et qui veulent sa peau aujourd’hui en relayant la moindre rumeur comme des petits télégraphistes. On a donc assisté à un an d’une guerre sans merci au mépris de toute déontologie pour une interview refusée au mois d’août. Voilà comment fonctionne la presse papier spécialisée dans ce pays !

Et puisque introduire un brin de mesure, de nuance, n’est pas possible, on retiendra dans les grandes lignes que je suis venu ici pour défendre le PSG… Evidemment non ! Alors on va redire avec calme et précision que Monaco est un beau champion. Un club qui, en plus, travaille bien. Et que le PSG a livré une saison très moyenne et ferait bien de se remettre sérieusement au travail pour faire mieux la saison prochaine.

A voir aussi >> PSG: Al-Khelaïfi l'assure "à 200 %, Emery reste la saison prochaine"

Daniel Riolo