RMC Sport

Coupe de la Ligue: à quoi ressemblait le PSG lors de sa dernière finale avant l’arrivée des Qataris

-

- - -

Le PSG dispute ce samedi soir face à l’AS Monaco la neuvième finale de Coupe de la Ligue de son histoire (21h05), la cinquième depuis l’arrivée des Qataris aux manettes du club de la capitale. Justement, à quoi ressemblait le PSG lors de sa dernière finale hors QSI, en 2008, face au Racing Club de Lens?

Avec l’arrivée de QSI à sa tête, les passages d’Ibrahimovic, de David Beckham et désormais, en plus de sa pléiade de stars, de Neymar, porte-étendard de sa politique toujours "plus grande" sur le marché des transferts (au même titre que Kylian Mbappé), on oublierait presque que le PSG, quadruple tenant du titre et forcément favori ce samedi, n’a pas toujours été aussi clinquant et outillé au moment de disputer une finale de la Coupe de la Ligue, comme ce sera le cas ce samedi soir à Bordeaux contre Monaco (21h05), la neuvième de son histoire et la cinquième depuis l’ère qatarie.

Le PSG ne s’est pas toujours présenté au dernier stade de l’épreuve avec 17 points d’avance en championnat, le titre quasiment assuré et une demi-finale de Coupe de France à venir. Le 29 mars 2008, au Stade de France, le club de la capitale était opposé au Racing Club de Lens en finale de la 14e édition de la Coupe de la Ligue. A l’époque, les Rouge et Bleu étaient 18es, juste derrière… le Racing (17e) et venaient de se faire corriger par l’Olympique Lyonnais (4-2).

Pauleta meilleur buteur de la compétition

A l’époque, l’effectif du PSG ne faisait pas pâlir d’envie l’ensemble des clubs de Ligue 1, ni une bonne partie de l’Europe. Pourtant, ce ne sont pas les internationaux qui manquaient: Bernard Mendy, qui ira arracher la gagne face aux Lensois sur le penalty obtenu sur fond de polémique dans le money-time par Peguy Luyindula, Luyindula donc, Jérôme Rothen, Mickaël Landreau, qui ratera l’Euro à l’issue de la saison catastrophe des Parisiens, Zoumana Camara, Amara Diané, l’homme du maintien avec son but salvateur à Sochaux (2-1) et LA star, la seule finalement de ce PSG en perdition, Pedro Miguel Pauleta, meilleur buteur de la compétition (6 buts) et qui mettra les siens sur la voie du succès dans ce match en ouvrant le score.

Un succès d’envergure, qui sauvera la saison calamiteuse des hommes de Paul Le Guen, alors loin de l’obsession d’une victoire en Ligue des champions et loin de pouvoir briguer un titre qui leur échappe depuis 1994. A l’époque, remporter la Coupe de la Ligue était un objectif prioritaire et l’un des seuls abordables pour ce groupe parisien. Ce soir, le trophée ne sera qu’un trophée de consolation en cas de succès dans une saison définitivement marquée par le couac européen face au Real Madrid. Mais un trophée, là aussi, que le PSG ne peut se permettre de galvauder…

Le onze parisien face à Lens en finale de la Coupe de la Ligue 2008:
Landreau - Ceara, Camara, Sakho, Armand - Bourillon, Clément (remplacé par Mendy, 64e), Chantôme - Diané, Pauleta (cap, remplacé par Luyindula, 66e), Rothen

VIDÉO. Petit : "Il faudra un Monaco exceptionnel face au PSG"

A.D