RMC Sport

Coupe de la Ligue : le PSG évite l’accident à Ajaccio

Adrien Rabiot

Adrien Rabiot - AFP

Avec une équipe fortement remaniée, le PSG a longtemps souffert pour venir à bout de l’AC Ajaccio (L2), ce mercredi en 8e de finale de la Coupe de la Ligue (3-1). Mais grâce à une belle réaction en seconde période, les Parisiens ont évité une troisième défaite consécutive, même s’ils n’ont pas chassé tous les doutes.

Si Laurent Blanc pensait qu’un petit détour par la Corse lui permettrait de chasser les doutes, c’est manqué. En déplacement sur le terrain de l’AC Ajaccio ce mercredi, en 8e de finale de la Coupe de la Ligue, le PSG a peiné pour se qualifier (3-1). Et ce n’est pas le ticket pour les quarts de finale d’une coupe, dont il a remporté la dernière édition, qui va totalement satisfaire le club de la capitale. C’est peut-être même avec quelques doutes supplémentaires que les Parisiens vont quitter la Corse.

Si cette prestation sera vite oubliée si Thiago Silva soulève à nouveau le trophée, le 11 avril prochain au Stade de France, dans la période actuelle, elle ne peut être minimisée. Même le large turn-over opéré par Laurent Blanc, avec les titularisations de Douchez, Aurier, Marquinhos, Digne, Cabaye, Chantôme ou Rabiot, ne suffit à expliquer la copie rendue en première période. Dominés dans l’envie, les Parisiens ont logiquement été punis sur un penalty de Johan Cavalli, consécutif à une faute de Serge Aurier (1-0, 27e). 

Une belle réaction en seconde période

Heureusement, en seconde période, les coéquipiers de David Luiz, capitaine d’un soir, se sont bien repris. Et quand ils décident de jouer ensemble, cela se voit. Bien servie par Lucas Moura, Edinson Cavani a remis les siens sur les rails (1-1, 57e), avant que Serge Aurier, sur corner (2-1, 80e) et Jean-Christophe Bahebeck, en contre (3-1, 84e), ne scellent le succès parisien et évitent un faux pas qui aurait fait tâche contre le 12e de Ligue 2.

Après ses deux premières défaites de la saison, à Barcelone (3-1) et Guingamp (1-0), le PSG retrouve donc le chemin du succès, avant la réception de Montpellier ce samedi (17h), pour le dernier match de l’année 2014. Une victoire et les Parisiens termineraient la première partie de saison avec un total de 40 points en L1, une qualification en 8e de finale de la Ligue des champions et donc une place en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Même si, à l’image de ce mercredi, la manière n’a pas toujours été au rendez-vous, l’essentiel est là.

Paris retrouve (encore) Saint-Etienne

Pour la troisième année consécutive, le PSG et Saint-Etienne croiseront le fer en Coupe de la Ligue, à Geoffroy-Guichard. Ainsi en a décidé le tirage au sort effectué par l’ancien champion du monde de boxe, Jean-Marc Mormeck. La saison passée, les Parisiens l’avaient emporté au Parc des Princes en 8e de finale (2-1, ap), prenant leur revanche sur la victoire des Verts (0-0, 5-3 tab) dans le Chaudron, en quarts de l’édition précédente. Dans les deux cas, le vainqueur du duel avait soulevé le trophée quelques semaines plus tard. Alors qu’il ne reste plus que des équipes de L1 à ce stade de la compétition, ces quarts de finale programmés les 13 et 14 janvier proposeront également des rencontres Bastia-Rennes, Monaco-Guingamp et Lille-Nantes.