RMC Sport

Coupe de la Ligue: Lorient cartonne, Guingamp au bout du suspense

Si Lille a bataillé face à Laval (1-0), Lorient n’a pas fait dans le détail face à Dijon (3-0), ce mardi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Au terme d’un match palpitant, Guingamp a arraché sa qualification aux tirs au but face à Nice (2-2, 4 tab à 3).

Guingamp se paie Nice

Quel triste mois de décembre pour l’OGC Nice. Battus aux tirs au but ce mardi sur la pelouse de Guingamp (2-2, 4 tab à 3), les Niçois ont enchaîné un cinquième match consécutif sans victoire. Une élimination qui laissera beaucoup de regrets tant les Aiglons semblaient tenir cette qualification. Emmenés par un virevoltant Hatam Ben Arfa, qui a multiplié les dribbles et les accélérations, les hommes de Claude Puel ont rapidement pris le match en main sur la pelouse du Roudourou. Si les Niçois ont mené deux fois au score dans cette partie, grâce à un doublé d’Alex Mendy (43e, 92e), les Guingampais ont toujours su s’arracher pour revenir, grâce également à un doublé de Salibur (88e, 110e). C’est finalement lors d’une cruelle et indécise séance de tirs au but que les Bretons ont arraché leur qualification pour les quarts de finale. « C'est dur à accepter ! C'est dur parce qu'on était bien en place. On a fait un bon match. Je pense que ce soir on méritait la qualification », lâchera un peu plus tard un Claude Puel dépité.

Lille dans la douleur 

Que ce fut long et compliqué pour les Lillois. Dans un match très pauvre en spectacle, les hommes de Frédéric Antonetti ont réussi à venir à bout d’une vaillante équipe de Laval (1-0), lors de leur dernier match de l’année 2015 au Stade Pierre-Mauroy. Malgré la présence du feu follet nordiste, Sofiane Boufal, les Dogues ont longtemps buté sur la défense lavalloise.

Et sans un Enyeama attentif, auteur de deux arrêts dans la première demi-heure (9e, 27e), ils auraient même pu rapidement être menés au score d’entrée de match. Avec les entrées d’Obbadi, Bauthéac et Benzia, le Losc pousse en fin de match et fini par débloquer le verrou des Tangos, grâce à une praline du gauche de Sidibé (79e, 1-0).

Lorient n’a pas tremblé

C’est ce qu’on appelle du travail bien fait. Tombeur de Montpellier en 16es de finale, Lorient n’a laissé aucune chance à Dijon (3-0), ce mardi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Sèchement battus le week-end dernier à Lille (3-0), les Merlus avaient à cœur de se relancer devant leur public. Avec une équipe très remaniée (Lecomte, Bellugou, Guerreiro, Jouffre, Moukandjo sur le banc), la bande à Majeed Waris, qui disputait son premier match depuis son pétage de plombs à Guingamp le 31 octobre, n’a presque jamais tremblé face au leader de Ligue 2. Mis sur orbite grâce à une belle demi-volée des 20 mètres de Benjamin Jeannot, les Lorientais ont tranquillement géré en deuxième période. Emmené par un très bon Romain Philippoteaux, buteur puis passeur pour Walid Mesloub, le club breton se hisse donc en quarts de finale. De quoi laisser une petite place aux rêves de Stade de France.

A.M.