RMC Sport

Deschamps en son jardin désenchanté ?

-

- - -

Entraîneur ou joueur, Didier Deschamps est quasiment toujours sorti triomphant du Stade de France. Mais à quelques heures de la finale de la Coupe de la Ligue face à Lyon, sa position dominante n’a jamais été aussi fragile.

Ce vendredi, à la veille de la finale de la Coupe de la Ligue face à Lyon, un journaliste a demandé à Didier Deschamps s’il avait déjà perdu un match au Stade de France. D’abord surpris par la question, le coach olympien n’a pas vraiment su y répondre. « DD » à la mémoire qui flanche. On ne lui en voudra pas d’avoir oublié un France-Russie (2-3) du mois de juin 1999, époque dorée durant laquelle les Bleus écrasaient (presque) tout sur leur passage.
En dehors de ce petit accroc, « DD » a les yeux qui brillent quand il évoque l’enceinte de Saint-Denis : « J’y ai de très bons souvenirs en tant que joueurs et entraîneurs. Je ne peux pas connaître quelque chose de plus beau que ce que j’ai vécu en 1998 (titre de champion du monde, ndlr). Je ne l’appellerai pas « mon jardin », ce serait exagéré. Mais c’est toujours particulier d’y revenir. »

Déjà trois Coupes de la Ligue à son actif !

Avec le costume d’entraîneur, Deschamps s’est offert une spécialité au SDF : gagner la Coupe de la Ligue. Le coach olympien en totalise déjà trois : deux avec l’OM (2010, 2011), et une toute première avec Monaco (2003). Soulèvera-t-il un quatrième trophée ce samedi ? Ce n’est pas gagné. Le contexte de cette finale n’est franchement pas idéal. S’il refuse de l’avouer publiquement, « DD » vit la période la plus sombre de sa carrière d’entraîneur. L’intéressé préfère botter en touche quand on le questionne sur le sujet. « Je n’ai pas la faculté de mesurer le bonheur et la tristesse, clame-t-il sèchement. C’est évidemment une période très difficile. »
Alors, comment vit-il son échec avec l’OM, triste 9e de Ligue 1 ? A-t-il l’impression d’avoir perdu un peu d’emprise sur son groupe qui n’a plus gagné depuis le mois de février (1-0 contre l’Inter) ? Sa réponse est toujours la même : « La situation est très difficile pour tout le monde, moi y compris. Je fais en sorte de préparer mon groupe pour être prêt pour cette finale. »

AB avec RP