RMC Sport

PSG : Blanc trouve "qu’on en fait trop avec la Ligue des champions"

C’est un Laurent Blanc heureux qui s’est présenté face à la presse après la victoire du PSG en finale de la Coupe de la Ligue face à Lille (2-1), ce samedi. L’entraîneur parisien savoure ce troisième sacre consécutif dans la compétition et déplore que l’on ne résume plus la saison de son équipe qu’à ses performances en Ligue des champions.

Laurent Blanc est devenu un habitué. Mais ce n’est pas pour cela qu’il boude son plaisir. Pour la quatrième fois de sa carrière, la troisième avec le PSG, le Cévenol a remporté la Coupe de la Ligue, grâce à la victoire face à Lille ce samedi (2-1). Une victoire, ajoutée à celles en Trophée des champions et en Ligue 1, qui permet au PSG de réaliser au moins un triplé, en attendant la finale de la Coupe de France face à l’OM (21 mai).

Une saison impressionnante que l’élimination en quarts de finale de la Ligue des champions face à Manchester City (2-2, 1-0) ne doit pas venir ternir, selon le coach parisien. « Je pense sincèrement qu’on en fait trop avec la Champions League, lâche Blanc. Des grands clubs européens ont attendu des dizaines et des dizaines d’années avant de la gagner. Des grands clubs, avec une grande histoire, une grande institution, ont attendu, ont été persévérants. Avec le PSG on est toujours impatients. On y arrivera certainement. Quand, je n’en sais rien, avec ou sans moi, je n’en sais rien non plus. » 

« Pour vous, qu’on gagne tout, c’est normal, ce n’est pas un exploit »

« Vous êtes fixés là-dessus et tant qu’on n’y arrivera pas, vous serez toujours là derrière à nous attendre avec le fusil, déplore Blanc. Il faut le vivre et on le vit plutôt pas mal, parce qu’on se dit qu’on travaille toute l’année pour gagner des titres. Une saison, ce n’est pas juste la Champions League, sinon ce serait treize matchs. Il y a aussi le championnat et les coupes nationales. On fait avec mais c’est difficile de rapporter si une saison est réussie ou pas uniquement au travers du parcours en Champions League. »

« Vous (les journalistes, ndlr) êtes partis sur la base que le PSG, avec ses moyens financiers, doit tout écraser et tout gagner au niveau national, poursuit-il. A tort ou à raison, vous êtes partis sur ce système. Pour vous, qu’on gagne tout c’est normal, ce n’est pas un exploit. Donc il n’y a que la Champions League qui vous permet de juger le PSG. C’est un petit peu réducteur et un peu dommage. Mais c’est comme ça, il faut faire avec… » Avec déjà trois titres dans la besace cette saison, les Parisiens semblent s’en accommoder.