RMC Sport

Coupe des confédérations: Cristiano Ronaldo, la coupe amère

-

- - -

Le ballon d'or portugais n'a pas vraiment brillé.

La star portugaise Cristiano Ronaldo a vécu sa Coupe des Confédérations dans un tourbillon médiatique, entre l'impasse faite sur la petite finale pour voir ses jumeaux nés d'une mère porteuse, les rumeurs sur son avenir au Real Madrid et ses démêlés judiciaires en Espagne. 

Dans la tourmente

 Quelques jours avant son entrée en lice, la justice espagnole révèle qu'elle le soupçonne de fraude fiscale à hauteur de 14,7 millions d'euros. "Conscience tranquille", répond le buteur de 32 ans, avant de se terrer dans le silence.

Des médias portugais et espagnols y ajoutent une deuxième couche en assurant qu'il compte quitter le Real Madrid. L'intéressé ne dément pas et laisse ainsi enfler les spéculations, exaspérant les supporters madrilènes.

Le capitaine des champions d'Europe apparaît tendu au tout début du tournoi. Il a le visage fermé lors du premier entraînement en Russie, puis demande, irrité, à une caméra aérienne de dégager lors de la reconnaissance du stade de Kazan.

Dans un registre plus altruiste qu'à l'accoutumée, il soigne néanmoins ses débuts d'une passe décisive pour Quaresma face au Mexique (2-2).

"Je suis ici, on se calme"

Le 20 juin, la justice espagnole le convoque le 31 juillet en vue d'une mise en examen pour fraude fiscale. Le lendemain, il répond, via le langage corporel, en célébrant de le but de la victoire contre la Russie (1-0) d'une série de gestes qui veulent dire "on se calme" et "je suis ici, donc le reste ne compte pas".

Il marque ensuite son deuxième but contre la Nouvelle-Zélande, humiliée 4-0. Chose rare, il cède sa place au bout de 67 minutes, ménagé.

Mais 24 heures plus tard, son compatriote Luis Campos, conseiller sportif du président de Lille, accrédite la thèse d'une hésitation du joueur à rester au Real en déclarant sur TF1: "Lui m'a dit qu'il avait besoin de quelques jours de réflexion".

Impuissance et élimination

Après un premier tour bien mené, où il fut décisif à chaque match (deux buts, outre une passe décisive), Ronaldo livre un match correct contre le Chili en demi-finale, mais s'avère incapable de faire pencher la balance côté portugais.

A voir aussi >> Coupe des Confédérations:
Allemagne et Chili là-haut, Ronaldo et vidéo en débat

Il assiste, impuissant, à la séance fatidique où le gardien chilien arrête trois tirs portugais; CR7 n'aura même pas eu le loisir de tenter le sien (0-0 a.p.; 3 t.a.b à 0 pour les Chiliens).

Il sera même devancé au classement des buteurs par des jeunots allemands, Goretzka et Werner (3 buts), illustres inconnus en dehors de la Bundesliga.

Retour à la maison

Ronaldo quitte la Russie après ce revers. Ses dirigeants le dispensent officiellement de la petite finale "pour qu'il puisse enfin faire connaissance avec ses enfants".

CR7 rejoint donc ses jumeaux Eva et Mateo, né le 8 juin dernier d'une mère porteuse, selon la presse portugaise. "Je suis très heureux de pouvoir enfin rencontrer mes enfants pour la première fois", explique-t-il sur les réseaux sociaux.

D'ordinaire très secret sur sa vie privée, Cristiano publie ensuite une photo où il apparaît les deux bébés dans ses bras, le regard attendri, et légendée: "Tellement heureux de pouvoir tenir dans mes bras les deux nouveaux amours de ma vie".

L'ombre CR7

Question com', il aura été très avenant avec les enfants qui l'ont accompagné sur le terrain en Russie, comme une petite fille en fauteuil roulant ou un petit garçon auquel il a signé un autographe à l'issue des hymnes. Bien moins expressif avec les journalistes: s'il a parlé des matches sur Fifa TV, il n'aura répondu à aucune question de la presse.

Il n'est plus là, mais encore un peu tout de même. En conférence de presse de clôture, Gianni Infantino, président de la Fifa "félicite" Cristiano Ronaldo "pour ses jumeaux"... Sans lui, le Portugal prend la médaille de bronze (2-1 a.p. contre le Mexique).

A voir aussi >> Coupe des Confédérations: Juan Carlos Osorio craque (encore) en fin de match

A voir aussi >> Coupe des Confédérations: Quaresma dédie sa médaille aux victimes des incendies au Portugal

IDM avec AFP