RMC Sport

Angleterre-Belgique: Januzaj envoie les Diables Rouges dans la partie de tableau des Bleus

À l'issue d'un match où Anglais et Belges ont joué le jeu pour ce dernier match de poules, un éclair d'Adnan Januzaj a permis aux Diables Rouges de s'imposer (1-0). Avec cette victoire, les hommes de Roberto Martinez terminent en tête du groupe G et défieront le Japon et se retrouvent aussi dans la partie de tableau des Bleus.

La fiche technique

Angleterre-Belgique : 0-1 (Januzaj, 51e)

Angleterre : Pickford ; Jones ; Stones (Maguire, 45e) ; Cahill ; Alexander-Arnold (Welbeck, 79e) ; Loftus-Cheek ; Dier ; Delph ; Rose ; Rashford ; Vardy

Belgique : Courtois ; Dendoncker ; Boyata ; Vermaelen (Kompany, 74e) ; T. Hazard ; Fellaini ; Dembele ; Chadli ; Januzaj (Mertens, 86e) ; Batshuayi ; Tielemans

La Belgique dans la partie haute du tableau final avec la France

L'éclair d'Adnan Januzaj a permis de clarifier les positions au classement du groupe G. La Belgique boucle son dernier match de poules sur une victoire et fait carton plein (trois matchs, trois victoires). Elle défiera le Japon (le 2 juillet à 20 heures) et figure donc dans la partie haute du tableau final, celle de la France. En gagnant cette partie, les "coiffeurs" belges se sont donc volontairement mis une épine dans le pied, puisque c'est le Brésil ou le Mexique qui peut les attendre en quart de finale. De leur côté, les Anglais seront opposés à la Colombie (le 3 juillet à 20 heures). L'adversaire potentiel des Three Lions sera la Suède ou la Suisse en quart de finale.

Oui, les équipes ont joué le jeu

C'était un petit peu l'interrogation avant d'entamer le match. Ce choc des leaders allait-il se transformer en match amical pour les coiffeurs ? Si les contacts ont été globalement maîtrisé pendant la rencontre, difficile de dire que l'Angleterre et la Belgique n'ont pas joué le jeu ce soir. Si par moments, notamment en fin de première mi-temps, l'intensité n'était pas à son comble, les 22 acteurs ont fait leur match. Il y a eu, de part et d'autre, des occasions de l'emporter. Mêmes privés de deux des meilleurs buteurs du Mondial, à savoir Harry Kane (cinq buts) et Romelu Lukaku (quatre réalisations), Jamie Vardy côté anglais ou Michy Batshuayi ont tenter de peser sur les défenses. Même si, au bout des 90 minutes, les statistiques n'affichent qu'un seul tir cadré... sur le but de Januzaj.

Adnan Januzaj, l'éclair dans la nuit

On l'a découvert lors de la saison 2013/2014 avec Manchester United. Alors âgé de 17 ans, Adnan Januzaj éclatait aux yeux du grand public comme la promesse dorée des Diables Rouges. Depuis, des déclarations un peu trop présomptueuses, un passage à Dortmund calamiteux, un retour manqué en Angleterre à Sunderland avant une relance en Espagne à la Real Sociedad ont forgé un joueur bourré de talent mais pas toujours enclin à confirmer ses prédispositions. Ce jeudi soir contre les Three Lions, il a éclairé le stade de Kaliningrad. À la 51e minute, le Belge mystifie Danny Rose, qui défend avec le frein à main et n’empêche pas vraiment le Diable Rouge de frapper. Une feinte de frappe, puis un enveloppé du gauche qui vient nettoyer la lucarne de Pickford. Une merveille pour valider le passeport vers le huitième de finale contre le Japon.

C.P.