RMC Sport

Areola, le seul Français champion du monde sans aucune sélection avec les Bleus

Le troisième gardien des Bleus Alphonse Areola devient le premier joueur français à être sacré champion du monde sans avoir disputé la moindre minute en équipe de France A.

Sacré champion du monde avec les Bleus de Didier Deschamps dimanche à Moscou, Alphonse Areola fait plus fort que le consultant de RMC Sport Lionel Charbonnier en 1998.

Numéro 3 dans la hiérarchie des portiers d'Aimé Jacquet, "Charbo" compte une sélection avec la France. C'était le 11 juin 1997 lors d'un match face à l'Italie comptant pour le Tournoi de France, compétition amicale en prélude du Mondial 1998.

En remportant lui aussi la Coupe du monde dimanche soir, le gardien du PSG Alphonse Areola est devenu le premier joueur français à être sacré dans la plus prestigieuse des compétitions sans avoir joué une seule minute avec l'équipe de France A.

Leboeuf : "Ils ont été parfaits ces joueurs-là"

La statistique relève davantage de l'anecdote que de la remise en cause du mérite du gardien de l'équipe de France. Avec Adil Rami, Areola est le seul des 23 Bleus à ne pas être entré sur le terrain.

Pour notre consultant Frank Leboeuf, il faut malgré tout remercier ces "coiffeurs" qui sont "des champions du monde à part entière". "Ils ont été parfaits ces joueurs-là. Ça fait partie de la discipline, de l'éducation, de la hiérarchie acceptée. Sinon, on ne peut pas devenir champions du monde."

A 25 ans, Alphonse Areola peut espérer être dans les buts des Bleus dans quatre ans au Qatar, voire au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique en 2026. 

Le troisième joueur de l'Histoire champion du monde avec aucune sélection

Alphonse Areola devient le troisième joueur de l'Histoire à être sacré avec aucune sélection au compteur. Il rejoint deux autres portiers : l'Italien Giovanni Galli, vainqueur en 1982, et l'Argentin Hector Zelada, qui a soulevé la Coupe en 1986. Ce dernier est même resté à 0 sélection après son sacre.

À 25 ans, le gardien du PSG peut cependant espérer être dans les buts des Bleus dans quatre ans au Qatar, voire au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique en 2026. 

C.P.