RMC Sport

Brésil: "Je ne suis pas l’entraîneur du PSG", la réponse de Tite sur la vie privée de Neymar

En marge de l’annonce des joueurs brésiliens convoqués pour les matchs face à la Colombie et l’Argentine dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, Tite a été interrogé sur les déclarations de Neymar sur sa vie hors des terrains. Mais le sélectionneur du Brésil ne s’est pas mouillé.

Pas content Neymar. Le numéro 10 du Paris Saint-Germain ne supporte plus qu’on le critique sur son hygiène de vie, supposée mauvaise, hors des pelouses. Dans un entretien pour la chaine YouTube brésilienne "Fui Clear ???" réalisé avant la victoire en Ligue des champions face à Manchester City, "Ney" avait tapé du poing sur la table, se défendant d’être un vrai pro: "C’est un manque de respect quand les gens disent: "Ah, Neymar ne prend pas soin de lui, Neymar c'est ceci, Neymar c'est cela". Comment peut-on tenir 12 ans au sommet sans prendre soin de soi? Personne ne prend ça en compte", a soufflé le Brésilien. Je sais prendre soin de moi. J'ai un kiné et un préparateur physique avec moi pratiquement 24 heures sur 24, pour quoi faire? Rien du tout?"

" Ma limite sur le plan de l’éthique s’arrête au travail"

Ce coup de gueule est inévitablement retombé dans les oreilles de Tite. Sauf que le sélectionneur brésilien n’a pas souhaité donner son avis en marge de l’annonce de sa liste pour les matchs de qualification pour la Coupe du monde 2022 face à la Colombie (11 novembre) et l’Argentine (16). Après avoir rappelé qu’il s’agissait "du comportement individuel de tous les athlètes, pas seulement de Neymar", il a indiqué qu’il n’était pas là pour dire "ce qui est bien ou ce qui est mal."

Alors que le cas Neymar interroge en Europe et en particulier en France, le sélectionneur refuse de se mouiller: "Malheureusement je ne pourrai pas répondre, a-t-il botté en touche. Ma limite sur le plan de l’éthique s’arrête au travail, à la discipline, à la performance. Je ne suis pas l’entraîneur du PSG. Je suis sélectionneur. Je n’ai pas besoin d’avoir une opinion sur tout", conclut Tite.

ABr