RMC Sport

Coupe du monde 2019: 13-0, victoire record pour les Etats-Unis

Alex Morgan, félicitée par sa coéquipière Megan Rapinoe.

Alex Morgan, félicitée par sa coéquipière Megan Rapinoe. - AFP Sports

Les Etats-Unis s'offrent la plus large victoire dans un match de Coupe du monde dans ce match face à la Thaïlande (13-0). L'édition 2019 part fort, avec Alex Morgan qui égale elle un autre record.

Le précédent record de la plus large victoire en Coupe du monde, appartenait à l'Allemagne et datait de 2007. L'équipe féminine avait étrillé à l'époque l'Argentine, en phase de groupes, 11-0. Douze ans plus tard, voilà cette marque battue par les Etats-Unis. La première nation mondiale a justifié l'écart avec la Thaïlande, 34e au classement FIFA: succès 13 à 0 pour les Américaines !

Plusieurs joueuses se sont illustrées au cours de la partie. Avec deux doublés à signaler: Rose Lavelle (20', 56') et Samantha Mewis (50', 54'). Lindsay Horan (32'), Megan Rapinoe (79'), Mallory Pugh (85') et la plus âgée Carli Lloyd (90+2') ont aussi participé à la fête.

Alex Morgan égale aussi un record

Mais la star de la soirée, c'est bien Alex Morgan qui a inscrit un quintuplé et a délivré deux passes décisives. A l'image de sa carrière en sélection: pour sa 164e cape, la joueuse de 29 ans totalise désormais 106 buts.

L'attaquante, ancienne joueuse de l'Olympique Lyonnais, est seulement la deuxième joueuse de l'histoire à réaliser un quintuplé en Coupe du monde. Sa compatriote Michelle Ackers a été la première en 1991 contre le Taipei lors des quarts de finale pour une victoire 7-0.

Plus que jamais l'équipe à battre

Si à l'époque, il s'agissait de la première Coupe du monde féminine de l'histoire en Chine, les Américaines avaient soulevé le trophée grâce à deux buts de Michelle Ackers en finale face à la Norvège (2-1). En 2019 encore, les tenantes du titre apparaissent comme l'équipe la mieux armée pour remporter une quatrième étoile.

Elles l'ont prouvé pour leur match d'ouverture avec ce large succès record 13-0. Plus tôt dans la soirée dans leur groupe, la Suède venait à bout en deux temps du Chili (2-0), après une interruption de 40 minutes en raison des mauvaises conditions météorologiques. Mais l'impression laissée ce mardi soir par les Américaines, même s'il ne s'agit que de la Thaïlande en face, tend à confirmer leur statut de grandissime favori de la compétition. 

Guillaume Lepère