RMC Sport

Coupe du monde: Domenech allume Wenger et son projet de réforme du football

Raymond Domenech, ancien sélectionneur de l'équipe de France, s'est dit totalement opposé au projet porté par Arsène Wenger pour le football international, consistant notamment à organiser des Coupes du monde tous les deux ans.

Ils ne se supportaient déjà pas quand ils étaient entraîneurs. Et visiblement, rien n’a changé. Désormais consultant sur la chaîne L’Equipe, Raymond Domenech s’en est pris ce vendredi à Arsène Wenger, lui reprochant son projet de refonte du football mondial.

"L’idée ne tient pas la route, elle est stupide. Qu’elle soit portée par M. Wenger, ça n’a pas de sens. Quand il était entraîneur, il pestait contre les sélections en permanence. J’ai eu de nombreux litiges avec lui sur les joueurs qu’il ne voulait pas que je prenne. Je ne comprends pas son positionnement", a lancé l’ancien sélectionneur de l'équipe de France (2004-2010).

"La Fifa impose et se sert des joueurs"

Dans une interview donnée à L’Equipe, Wenger a présenté les contours du nouveau calendrier qu’il imagine mettre en place avec la Fifa à partir de 2028, avec une grande compétition internationale chaque année (Coupe du monde et Euro tous les deux ans) et des qualifications regroupées en deux blocs.

Concrètement, le plan de l’ex-manager d’Arsenal (1996-2018), aujourd’hui directeur du développement du football mondial à la Fifa, prévoit des matchs de clubs entre août et septembre, de novembre à février, et entre avril et mai. Wenger imagine des qualifications pour les équipes nationales en octobre, et peut-être aussi en mars. C’est en juin que les grandes compétitions auraient lieu, avant des vacances pour les joueurs.

"Et donc en octobre et en mars on va arrêter de jouer pour les sélections? La Fifa prône un football pour tous qui reste un football pour l’élite", a déploré Domenech. "Les joueurs qui seront sélectionnés en permanence n’auront en fait jamais de vacances. C’est une aberration politique. Comme d’habitude, la Fifa décide, impose et se sert des joueurs. Quand j’entends Wenger dire que les joueurs sont d’accord, il me rappelle Guy Roux qui faisait des sondages dans son bureau. Wenger ne cite en plus que des anciens joueurs. Pour ceux qui ne jouent pas, c’est génial. Pour les autres, c’est une aberration", a appuyé l’ancien coach du FC Nantes.

Wenger souhaiterait que la décision sur ce nouveau calendrier soit actée en décembre, alors que l'UEFA a fait part de son inquiétude par la voix de son président. "L'UEFA et ses associations nationales émettent de sérieuses réserves et de graves inquiétudes quant aux informations sur les plans de la FIFA, a réagi Aleksander Ceferin. Compte tenu de l'impact majeur que cette réforme peut avoir sur l'ensemble de l'organisation du football, il y a un étonnement généralisé quant au fait que la FIFA semble lancer une campagne médiatique pour pousser sa proposition."

RR