RMC Sport

Coupe du monde: Durmaz subit des insultes racistes après avoir provoqué le coup franc de Kroos

Jimmy Durmaz

Jimmy Durmaz - @AFP

Auteur de la faute qui a permis à Toni Kroos d’offrir la victoire à l’Allemagne, samedi à la Coupe du monde, Jimmy Durmaz a provoqué la colère de nombreux internautes suédois. Victime d’insultes racistes, le milieu de terrain du TFC a été soutenu par ses coéquipiers.

Un torrent de haine s’est abattu sur le pauvre Jimmy Durmaz, samedi soir après la défaite (1-2) de la Suède contre l’Allemagne, dans le groupe F de la Coupe du monde. Le milieu de terrain toulousain est la cible de plusieurs milliers de messages de haine, d'insultes racistes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, pour avoir concédé la faute qui a conduit au coup franc victorieux de Toni Kroos dans les arrêts de jeu (90e+5).

La Fédération suédoise de football a annoncé dans un communiqué avoir signalé ces messages à la police. "Nous ne tolérons pas qu'un joueur soit exposé à des menaces et des injures", a réagi son secrétaire général Hakan Sjöstrand, sur le site de la Fédération. "C'est désagréable et extrêmement scandaleux de voir le traitement que Jimmy Durmaz a subi. Complètement inacceptable", a-t-il ajouté.

Soutenu par ses coéquipiers

Né en Suède de parents assyriens qui ont émigré depuis la Turquie, le principal intéressé avait revendiqué une forme de fierté sur Instagram, dans un message accompagné d’une vidéo. "Merci papa et maman pour ce que vous m’avez appris. Et je serai toujours reconnaissant de l’endroit d’où je viens."

Soutenu par ses coéquipiers, dont John Guidetti, pour qui "il a couru et s’est battu pendant tout le match", Jimmy Durmaz a aussi reçu des centaines de messages de soutien, toujours sur Instagram. Les témoignages d’affection en anglais et en suédois, ou à base d’emoji, ont afflué de toutes parts pour le réconforter après cet épisode pour le moins désagréable, voire traumatisant.

QM