RMC Sport

Coupe du monde: la Croatie donne une leçon à l'Argentine et file en 8es

Le choc du groupe D entre l'Argentine et la Croatie a tourné en faveur des hommes de Zlatko Dalic. Une victoire 3-0 qui qualifie Modric, buteur, et ses coéquipiers pour les huitièmes de finale. L'Argentine est au bord du précipice.

La fiche technique

Argentine-Croatie: 0-3

Buteurs:

Croatie: Ante Rebic (53e), Luka Modric (80e), Ivan Rakitic (90e+2)

Argentine: Caballero ; Mercado ; Otamendi ; Tagliafico ; Salvio (Pavon, 56e) ; Acuna ; Mascherano ; Perez (Dybala, 68e) ; Messi ; Agüero (Higuain, 54e) ; Meza

Croatie: Subasic ; Vrsaljko ; Lovren ; Vida ; Strinic ; Rakitic ; Brozovic ; Rebic (Kramaric, 57e) ; Perisic ; Modric ; Mandzukic

La Croatie en 8es, l'Argentine au bord de l'élimination

2 sur 2 pour la Croatie. Après leur victoire face au Nigeria (2-0) lors de leur entrée en lice dans le Mondial, les joueurs de Zltako Dalic ont remporté le choc du groupe D face à l'Argentine. Un succès 3-0, avec la manière, qui leur permet de se qualifier pour les 8es de finale de la compétition. L'Argentine, inoffensive ce jeudi, est troisième avec son point glané face à l'Islande (1-1). Mais la différence de buts, en défaveur des hommes de Sampaoli après ce lourd revers (-3), pourrait peser lourd dans la balance. Le Nigeria et l'Islande, qui se rencontrent vendredi (17 h) peuvent encore espérer une qualification.

Les solutions pour l'Albiceleste pour encore espérer? Que le Nigeria l'emporte demain (ou qu'il y ait match nul) et que les coéquipiers de Messi remportent leur dernier match face aux Super Eagles pendant que la Croatie tient au moins en échec l'Islande.

Messi n'a pas existé, Caballero a fait plonger l'Albiceleste

Le tournant de la rencontre a peut-être eu lieu à la 30e minute. Ce plat du pied seul face au but vide, nul doute qu'Enzo Pérez va le ruminer un moment. Un loupé improbable qui ne permet pas de faire virer l'Albiceleste en tête à la pause... Un but tout fait qui aurait été bien utile à l'Argentine afin de résister aux Croates en deuxième période.

Et cela sans compter sur l'énorme boulette du portier Willy Caballero à la 53e minute. Le deuxième gardien de Chelsea tente un piqué par-dessus Rebic. Sauf que le geste est totalement loupé. Le ballon prend de la hauteur et le joueur de l'Eintracht Francfort place une superbe volée qui trompe le malheureux gardien. Le début de la fin pour les joueurs de Sampaoli.

Messi esseulé et inefficace

Dès lors, les Argentins vont perdre leurs nerfs et voir Lionel Messi beaucoup (trop) décrocher pour être dangereux devant. Devant Maradona, "la Pulga" n'a pas brillé, c'est le moins que l'on puisse dire. Transparent, le quintuple Ballon d'Or n'a jamais pesé sur la rencontre. Il s'est enlisé dans des offensives désordonnées avec ses compatriotes, avant de se faire punir par une superbe frappe des 25 mètres du Madrilène Luka Modric (2-0, 80e). Et c'est même son coéquipier du Barça, Ivan Rakitic, qui viendra mettre définitivement la tête sous l'eau au prodige argentin (3-0, 90e+2).

-
- © -

Une inefficacité offensive inquiétante pour l'Argentine

Les Croates ont donné la leçon aux Argentins. Bien organisés derrière autour de la charnière Vida - Lovren, les joueurs de Dalic ont été efficaces devant et surtout bien plus dangereux que les Argentins. À la lumière de cette rencontre parfaitement maîtrisée, la Croatie apparaît comme un prétendant sérieux que la France serait bien inspirée de ne pas rencontrer dès les huitièmes de finale. Pour cela, un nul ou une victoire contre le Danemark lors du dernier match suffira.

Au contraire des Croates, l'Albiceleste n'a jamais pu compter sur ses stars devant. Ni Agüero, ni Messi, ni Meza, Higuain ou Dybala, entrés en cours de jeu, n'ont été dangereux. Et c'est là que le bât blesse. Avec de tels joueurs, sans oublier Di Maria, écarté du XI, voir l'Argentine piétiner autant pour marquer un but (une seule réalisation face à l'Islande depuis le début du Mondial) relève de l'anormalité. Si l'Albiceleste n'est pas encore condamné, elle devra montrer un tout autre visage face au Nigeria. Et avoir une part de chance, aussi, en espérant que l'Islande ne l'emporte pas vendredi et joue ensuite un dernier match face à une équipe croate déjà qualifiée.

C.P.