RMC Sport

Coupe du monde: voici les classements s'il n'y avait pas eu la VAR (avec de gros changements pour les 8es)

Elle dispute cette année sa première Coupe du monde en Russie. Et pour ses grands débuts à un tel niveau, la VAR (assistance vidéo à l'arbitrage) a permis de faire passer le taux de décisions correctes de 95% à 99,3%, selon les chiffres communiqués par la Fifa. Reste à savoir ce qui aurait pu se passer sans cet outil technologique. RMC Sport a imaginé un tel scénario, qui prouve que le destin de certaines équipes aurait pu être tout autre.

C’est l'une des stars de la Coupe du monde en Russie. Mise en place pour la première fois dans une telle compétition, la VAR, pour assistance vidéo à l'arbitrage, peut être utilisée dans quatre cas de figure: valider ou non un but, accorder ou non un penalty, attribuer ou non un carton rouge et corriger une erreur d'identification d'un joueur sanctionné.

Selon la Fifa, "335 incidents ont fait l'objet d'une vérification" et la VAR a permis de renverser 14 jugements arbitraux. Nous avons décidé de compter les recours à la VAR qui ont eu un impact sur le score final depuis le début de la compétition pour chaque groupe et d’imaginer ce qui aurait pu se passer durant la phase de groupes sans cet outil technologique, en partant sur le principe que les penalties accordés sans l’aide de la VAR auraient été transformés. Totalement fictif, un tel scénario montre par exemple que le destin du Sénégal aurait pu être complètement différent.

Groupe A

- Russie - Egypte (3-1): à la 72e, Salah s’écroule à la limite de la surface de réparation russe. Quelques instants après avoir sifflé, l’arbitre temporise pour consulter son référent vidéo et finit par accorder un penalty. Salah le transforme et permet à son équipe de revenir à 3-1.
Le score sans VAR: 3-0 pour la Russie.

- Arabie Saoudite - Egypte (2-1): à la 45e, Al-Muwallad s’écroule après un contact avec Ali Gabr. L’arbitre fait appel à la VAR et accorde un penalty aux Saoudiens. Al Faraj le réussit et égalise.

Le score sans VAR: 1-1.

Le classement du groupe A sans VAR:
1- Uruguay (9 points)
2- Russie (6 points)
3- Arabie Saoudite (1 point)
4- Egypte (1 point)

-> Les deux qualifiés restent les mêmes, dans le même ordre.

Groupe B

- Iran - Portugal (1-1): à la 88e, un centre iranien ne trouve personne dans la surface. Mais les Iraniens réclament une main de Soares. L’arbitre ne semble pas réagir, mais décide finalement de consulter la vidéo. Après de longues secondes de flottement, il décide d’accorder un penalty. Ansarifard le transforme et égalise à 1-1.
Le score sans VAR: 1-0 pour le Portugal.

- Espagne - Maroc (2-2): à la 91e, le Maroc mène 2-1 quand Aspas marque à la suite d’un corner. L’arbitre assistant lève son drapeau pour signaler un hors-jeu. L’arbitre principal demande l’assistance vidéo et décide d’accorder le but. Mais si la vidéo a permis à l'arbitre de voir que l'attaquant espagnol n'était pas hors-jeu, elle n'a pas été utilisée pour vérifier de quel côté le corner qui a amené ce but devait être tiré. Le ballon est pourtant sorti à gauche quand on regarde le but marocain mais a été tiré à droite, ce qui est contraire au règlement.
Le score sans VAR : 2-1 pour le Maroc.

Le classement du groupe sans VAR:

1- Portugal (7 points)
2- Espagne (4 points)
3- Iran (3 points)
4- Maroc (3 points)

-> Deuxième dans la réalité le Portugal passe donc en tête ici. Première en vrai, l’Espagne passe ici deuxième.

Groupe C

- France - Australie (2-1): à la 53e, Griezmann s’écroule dans la surface australienne, mais le jeu se poursuit. Quelques secondes plus tard, l'arbitre se précipite en bord de terrain pour regarder les images diffusées par la vidéo. Il revient ensuite sur le terrain et désigne le point de penalty. Griezmann en profite pour ouvrir le score.
Le score sans VAR : 1-1.

- Danemark - Australie (1-1): à la 36e, l’arbitre accorde un penalty aux Australiens seulement après visionnage de la vidéo, sanctionnant une main de Poulsen. Jedinak le transforme et égalise.
Le score sans VAR : 1-0 pour le Danemark.

Le classement du groupe sans VAR:

1- Danemark (7 points)
2- France (5 points)
3- Pérou (3 points)
4- Australie (2 points)

-> Deuxième dans la réalité, le Danemark passe ici en tête. Première en vrai, la France passe ici deuxième.

Groupe D

- Nigeria - Argentine (1-2): à la 77e, alors que le score est de 1-1, un centre de Musa est dévié de la tête, puis de la main par Rojo. L’arbitre arrête le jeu, fait appel à la VAR et refuse finalement d’accorder un penalty au Nigeria. Le score sans VAR : 2-1 pour l’Argentine.

Le classement du groupe sans VAR:

1- Croatie (9 points)
2- Argentine (4 points)
3- Nigeria (3 points)
4- Islande (1 point)

-> Les deux qualifiés restent les mêmes, dans le même ordre.

Groupe E

- Brésil - Costa Rica (2-0): à la 78e, Neymar tombe dans la surface et l’arbitre lui accorde un penalty. Mais il revient sur sa décision avec l’aide de la VAR et annule le penalty.
Le score sans VAR : 3-0 pour le Brésil.

Le classement du groupe sans VAR:

1- Brésil (7 points)
2- Suisse (5 points)
3- Serbie (3 points)
4- Costa Rica (1 point)

-> Les deux qualifiés restent les mêmes, dans le même ordre.

Groupe F

- Suède - Corée du Sud (1-0): à la 64e, Claesson est accroché par Min-Woo Kim, mais l’arbitre laisse le jeu continuer. La Corée du Sud part alors en contre, avant que l’arbitre ne stoppe finalement le jeu pour visionner les images grâce à la VAR. Il siffle penalty. Granqvist le transforme.
Le score sans VAR : 0-0.

- Corée du Sud - Allemagne (2-0): à la 93e, Kim Young-gwon ouvre le score après un cafouillage dans la surface. L’arbitre assistant lève son drapeau. L’arbitre temporise, va lui-même visionner les images au bord du terrain et valide le but après de longues secondes de flottement.
Le score sans VAR : 1-0 pour la Corée du Sud.

Classement du groupe sans VAR:

1- Mexique (6 points)
2- Suède (4 points)
3- Corée du Sud (4 points)
4- Allemagne (3 points)

-> Deuxième en vrai, le Mexique passe ici en tête. Première en vrai, la Suède passe ici deuxième et devance la Corée du Sud à la différence de buts.

Groupe G

- Belgique - Tunisie (5-2): à la 5e, Hazard s’écroule après un duel avec Ben Youssef, alors que le score est de 0-0. L’arbitre signale penalty et confirme sa décision avec l’aide de la VAR. Hazard le transforme et ouvre le score.
Le score sans VAR : 5-2 pour la Belgique.

Classement du groupe sans VAR:

1- Belgique (9 points)
2- Angleterre (6 points)
3- Tunisie (3 points)
4- Panama (0 point)

-> Les deux qualifiés restent les mêmes, dans le même ordre.

Groupe H

- Sénégal - Colombie (0-1): à la 17e, alors que le score est de 0-0, Mané s’écroule dans la surface et l’arbitre désigne le point de penalty. Après avoir consulté les images, il décidé d’annuler la sanction.
Le score sans VAR : 1-1.

Classement du groupe sans VAR:

1- Sénégal (5 points)
2- Colombie (4 points)
3- Japon (4 points)
4- Pologne (3 points)

-> Eliminé en Russie, le Sénégal passe ici en tête. La Colombie passe ici deuxième à la différence de buts devant le Japon.

Les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018:

Uruguay-Portugal
France-Argentine
Brésil-Mexique
Belgique-Japon
Espagne-Russie
Croatie-Danemark
Suède-Suisse
Colombie-Angleterre

Les huitièmes de finale sans la VAR:

Uruguay-Espagne
Danemark-Argentine
Brésil-Suède
Belgique-Colombie
Portugal-Russie
Croatie-France
Mexique-Suisse
Sénégal-Angleterre

RR