RMC Sport

Coupe du monde: le patron des arbitres s’enflamme pour la VAR

La VAR se trouve déjà au coeur du Mondial 2018

La VAR se trouve déjà au coeur du Mondial 2018 - AFP

Pierluigi Collina a fait un premier bilan sur l’utilisation de la vidéo lors de la Coupe du monde 2018 ce vendredi. Le patron des arbitres au sein de la Fifa est satisfait des résultats de la VAR lors de la phase de groupes.

Déjà expérimentée dans certains grands championnats en Europe, l’assistance vidéo a fait son apparition lors de la Coupe du monde 2018 disputé en Russie. Et autant être clair, la VAR possède un avenir radieux au sein de la Fifa. Ce vendredi, l’instance mondial du football s’est félicitée de son utilisation lors de la Coupe du monde. Patron des arbitres, Pierluigi Collina a même détaillé les apports de la vidéo lors de la phase de poules.

99,3% de bonnes décisions

L’ancien meilleur arbitre de la planète a ainsi confirmé l’augmentation du taux de décisions correctes de 95% à 99,3%. En 48 matches, "335 incidents ont fait l'objet d'une vérification" et la VAR a permis de renverser 14 jugements arbitraux. Tous les moments clés de 48 rencontres du tournoi ont déjà été vérifiés. "Tous les buts (122 sur la phase de groupes, ndlr) ainsi qu'un bon nombre de situations ont été vérifiés pour 6,9 visionnages par match en moyenne, s’est enthousiasmé l’ancien arbitre. 

80 secondes en moyenne pour la VAR

Autre point central dans le développement de la VAR, son temps d’utilisation. Selon le patron de l’arbitrage mondial, le recours à la vidéo a atteint en moyenne 80 secondes. Mais là encore, il y a de la place pour des améliorations. "Dans certains cas, la décision aurait pu être donnée plus tôt, mais l'arbitre a veillé à prendre quelques secondes supplémentaires pour être certain de prendre la bonne décision", a assuré Pierluigi Collina. Les critiques de certains joueurs ou sélectionneurs pendant le Mondial ne risquent pas d’inquiéter la Fifa, satisfaite des débuts de la vidéo dans le football.

JGL