RMC Sport

Coupe du monde: Zlatan fête la "Zweden", aurait-il envie de revenir ?

Retraité international, Zlatan Ibrahimovic a suivi avec une grande attention les deux matchs de barrage pour la Coupe du monde entre la Suède et l’Italie. Et l’attaquant de Man Utd n’a manqué l’occasion de s’attribuer un peu le succès suédois, tout en alimentant la rumeur d'un éventuel retour.

"We are Zweden". Quelques minutes après la qualification de la Suède pour la Coupe du monde 2018, grâce à sa victoire 1-0 à domicile puis son nul ce lundi en Italie (0-0), Zlatan Ibrahimovic a nourri la rumeur d’un éventuel retour en équipe nationale en s’attribuant en quelque sorte une part du succès. Car c’est bien avec son Z caractéristique qu’il a écrit le nom de la Suède sur les réseaux sociaux, au lieu de "Sweden", pour accompagner une photo de joie des joueurs de la sélection scandinave.

Zlatan Ibrahimovic, qui n’a pas encore rejoué avec Manchester United après sa grave blessure à un genou au printemps dernier, a pris sa retraite internationale après l’Euro 2016 en France. A 36 ans, l’ancien attaquant du PSG pourrait-il en sortir pour faire partie de l’aventure suédoise en Russie ? Son agent, Mino Raiola, assure déjà la promo. "Si ça ne dépendait que de moi, je vous le ramènerais personnellement", a-t-il écrit dans un texto à la rédaction du média suédois Expressen.

A voir aussi >> Coupe du monde: la joie "massacrante" des Suédois, les larmes de Gigi Buffon

Le sélectionneur suédois entend trop parler de Zlatan

Reste que le sélectionneur de la Suède n’a pas l’air très, très chaud pour le moment. "Avec Ibrahimovic, on jouait différemment, a expliqué Janne Andersson après la qualification. Il a arrêté et c'est un grand champion. Alors on s'est adapté et on joue d'une autre façon. C'est incroyable, il a arrêté de jouer avec nous il y a un an et demi et vous parlez encore de lui. Parlons un peu de tous les grands joueurs qui sont dans notre équipe. On a des joueurs qui jouent partout en Europe et qui sont d'un bon niveau. Depuis qu'on travaille avec ce groupe, les joueurs adhèrent à nos principes et à notre modèle et ça nous a amené au Mondial. Je suis très heureux et surtout pour ces joueurs. Pour beaucoup c'était la dernière chance de jouer une Coupe du monde." Zlatan, lui, l’a déjà jouée en 2002 et 2006. Sans inscrire le moindre but.

A voir aussi >> Coupe du monde: désastre pour l'Italie, "triste" fin pour Buffon

LP