RMC Sport

En Angleterre, une pinte sur mille a terminé en l’air

Les supporters anglais ont frappé les esprits en célébrant les buts de leur sélection à la Coupe du monde pour des lancers massifs de pintes en l’air. Selon certains calculs, une sur mille a terminé en l’air, ou plutôt sur les visages de leurs lanceurs.

Avec leur chant "Football’s coming home", les supporters anglais ont aussi brillé avec un autre geste pendant la Coupe du monde : le lancer de pintes en l’air. Les vidéos de houblon et de malt volant dans le ciel ont connu un succès fou lors de cette Coupe du monde achevée en demi-finale avant le match pour la troisième place, samedi face à la Belgique. Notamment dans les lieux ouverts comme Hyde Park, BoxPark (à Londres), sur une plage à Brighton mais aussi dans les bars.

Le Sun avance le chiffre de 100.000 pintes lancées en l’air lors du quart de finale victorieux face à la Suède, un chiffre un peu flou. The Independent avance, lui, le chiffre de 170.000 euros de pintes lancés en l’air en moyenne par match. A vu de nez, les fans massés à Hyde Park se sont arrosés de 12.000 euros de bière sur le but de Kieran Trippier face à la Croatie.

Selon les calculs du quotidien, une pinte achetée sur mille a terminé dans le ciel (et sur les têtes des supporters). Un chiffre assez fou qui rend ce geste très cher pour un demi-litre estimé à 10€ et qui nécessite parfois dix minutes d’attente dans une queue pour l’obtenir.

Le geste est devenu tellement viral qu’il a été (mal) imité partout ailleurs au fil de la compétition, comme à Zagreb lors de la victoire de la Croatie sur l’Angleterre (2-1 ap) en demi-finale, et même en France mais de manière plus isolée et sporadique puisque le Français semble moins apprécier les douches au houblon. 

Les caméras n’en ratent pas une miette 

Les caméras dans les parcs, spécialement ajustées sur la foule, ne rate pas une miette de ces moments de joie qui donnent un rendu magnifique en termes d’image. L’ouverture du score de Trippier en demi-finale n’a pas échappé à la règle. Les images sont spectaculaires même si ce but très précoce aurait pu coûter cher aux retardataires encore à la buvette.

Les points de vente doivent d’ailleurs se retrouver submerger après ces vols pas très planés qui privent de breuvage leurs lanceurs, bien obligés de recharger les fluides en attendant le prochain but ou tout simplement (et c’est sa mission première) pour s’hydrater (et s’enivrer). Les fans des Three Lions auront une dernière occasion d’être à l’honneur, samedi lors du match pour la troisième place face à la Belgique. 

NC