RMC Sport

France-Australie: pourquoi les Bleus ont eu du mal en première période selon Di Meco et Rothen

Jérôme Rothen et Eric Di Meco n’ont rien manqué de la première période de l’équipe de France face à l’Australie (0-0). Et entre les difficultés d’animation de la ligne d’attaque et le doute qui semble s’installer dans les esprits tricolores, nos deux consultants ne sont pas surpris par les difficultés des Bleus.

Un premier quart d’heure satisfaisant et puis… plus rien ou presque. L’équipe de France a beau dominer son sujet, elle ne parvient pas à le faire au tableau d’affichage face à l’Australie (0-0), qui semble s’enhardir au fil des minutes. A la pause, c’est un constat, pas alarmiste, mais assez inquiétant que dressent Jérôme Rothen et Eric Di Meco.

"Nos trois attaquants sont trop alignés devant. Mbappé dans l’axe, Griezmann sur sa droite, Dembelé à sa gauche, les trois sont sur la même ligne. Il faut surtout éviter ça, estime Rothen. Que Mbappé reste devant cette défense, ça ne me dérange pas car il peut être à l’affût. Mais Griezmann et Dembélé doivent absolument fuir le marquage et décrocher comme des milieux offensifs."

"Didier va avoir un rôle dans ce match-là"

De son côté, Eric Di Meco n’est pas surpris par le scénario de ces 45 premières minutes. Mais hors de question pour lui de tirer la sonnette d’alarme. "C’est la peur qu’on avait avant ce match-là. On est un petit peu trop axial, on n’écarte pas assez, eux ils sont regroupés. Plus le temps passe, plus eux vont prendre de l’assurance et nous le risque de ne pas faire le bon geste, de ne pas assurer les passes ni de jouer en première intention. Il en suffit d’une, pas besoin d’en marquer 25 aujourd’hui. Ça va peut-être être bien pour nous s’ils montent un peu."

A condition de voir un ou plusieurs changements tactiques ? "Didier (Deschamps) va avoir un rôle dans ce match-là", ajoute Di Meco. A voir en seconde période.