RMC Sport

France-Belgique: qu’a fait Thierry Henry depuis la Coupe du monde 2010?

Adjoint de Roberto Martinez à la tête de la sélection belge, Thierry Henry retrouvera l’équipe de France ce mardi en demi-finales de la Coupe du monde. Depuis 2010 et sa retraite internationale, l’ancien buteur des Bleus a définitivement raccroché les crampons mais n’a jamais quitté le football.

La fin de la Coupe du monde approche et les supporters de l’équipe de France croient de plus en plus à une victoire des Bleus dans la compétition. Avant de jouer une éventuelle finale le dimanche 15 juillet, les protégés de Didier Deschamps affrontent la Belgique ce mardi (20h) en demi-finales du Mondial. Adjoint de Roberto Martinez, Thierry Henry prendra place sur le banc des Diables Rouges pendant ce duel. Un crève-cœur pour de nombreux fans encore marqués par le passage du buteur en équipe de France.

Henry "écarté" des Bleus en 2010

Champion du monde en 1998, finaliste en 2006, Thierry Henry a quitté la sélection française sur un goût amer. Le recordman de buts chez les Bleus (51 en 123 sélections) a pris sa retraite internationale après la déroute de Knysna et du Mondial 2010. "J’aurais pu être le grand frère. Je ne l’étais plus, déclarait l’intéressé après l’élimination de l’équipe de France au premier tour. Je me suis senti écarté. […] Quand on n’a plus de crédibilité dans un groupe, ça devient difficile. La fierté d’un homme en prend un coup."

Le président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy, recevra même l’ancien capitaine des Bleus pour évoquer le désastre du Mondial en Afrique du Sud. 

Une pré-retraite dorée au USA

Pour oublier ce douloureux épisode, Thierry Henry s’est rapidement envolé vers les Etats-Unis où la MLS lui a tendu les bras. A New-York, le buteur est devenu la nouvelle star du championnat. De 2010 à 2014, le vétéran porte son équipe des Red Bulls avec 52 buts et 42 passes décisives en 135 apparitions. Malheureusement, le club new-yorkais ne remporte jamais le titre tant de convoité de champion de la MLS. En 2014, Thierry Henry décide finalement mettre fin à sa carrière de footballeur. 

Henry, roi des consultants TV

Dans la foulée, une nouvelle étape de sa vie professionnelle débute. Thierry Henry devient consultant pour la télévision. Son grand amour, la Premier League, lui offre une opportunité de revenir au premier plan. Recruté par le géant britannique Sky Sports, le Français perçoit un salaire estimé à près de cinq millions d’euros par an. Mais les terrains de football lui manquent déjà et l’ancien buteur envisage une reconversion comme entraineur.

Retour à Arsenal et rencontre avec Martinez

Là encore, Thierry Henry est quelqu’un de fidèle. Arsène Wenger lui donne sa chance et la légende des Gunners rejoint l’encadrement de l’équipe des moins de 16 ans d’Arsenal dès 2015. Dans le même temps, il passe ses diplômes d’entraineur auprès de l’UEFA et fait la rencontre de Roberto Martinez, alors en charge de l’équipe première à Everton. Thierry Henry souhaite alors passer à la vitesse supérieure et prendre la direction des U18 d’Arsenal, tout en conservant son poste de consultant à la télé anglaise. A la suite du refus d’Arsène Wenger, l’ancien attaquant quitte les Gunners. 

La Belgique est unanime

Quelques semaines après son départ de Londres, en août 2016, Thierry Henry rebondit au poste d’adjoint de la sélection belge désormais dirigée par… Roberto Martinez. Le Français séduit l’effectif des Diables Rouges par son aura. Son travail et sa connaissance quasi encyclopédique du football achèvent de convaincre les derniers récalcitrants.

Ce mardi, Thierry Henry retrouvera l’équipe de France, mais du côté des Belges. Olvier Giroud, Kylian Mbappé ou encore Antoine Griezmann, ses héritiers chez les Bleus, tenteront de le priver d’une nouvelle finale de Coupe du monde. Thierry Henry leur pardonnera sûrement.

JGL