RMC Sport

France-Belgique: la presse internationale s’emballe pour les Bleus

L’équipe de France affronte la Belgique en demi-finales de la Coupe du monde à Saint-Pétersbourg, ce mardi (20h). Si les deux sélections s’attendent à un duel serré, les journalistes étrangers voient les hommes de Didier Deschamps comme les favoris pour la qualification.

Les médias du monde entier étaient présents à la conférence de presse de l’équipe de France, ce dimanche, à Istra. Des Russes et Belges bien sûr, mais aussi des Brésiliens, des Colombiens, des Mexicains, des Chinois, des Britanniques ou des Espagnols... Les journalistes étrangers sont de plus en plus nombreux à suivre les Bleus au camp de base à Istra. A la veille de la demi-finale de la Coupe du monde contre la Belgique, la presse internationale est sous le charme de l'équipe dirigée par Didier Deschamps.

Les Bleus favoris de la presse

Lucia Santiago, reporter pour l’agence espagnole EFE, suit désormais l’équipe de France. Et son média a choisi d’effectuer un suivi quotidien du groupe français, plutôt que la Belgique. "Les Bleus sont désormais favoris. L’équipe est très forte. Et ça ne date pas d’aujourd’hui, explique la journaliste espagnole. Elle s’est montrée solide dès le début de la compétition. Avec l’expérience de l’Euro 2016, on sent qu’ils veulent montrer leur force aux yeux du monde."

L’attaque française impressionne

Inès Sainz, mexicaine, travaille pour la télévision Azteca. Avec son JRI, ils suivent désormais la caravane bleue. Pour elle aussi, la France est favorite. "C'est la meilleure équipe. Quand vous voyez leur équipe... La confiance règne. Leur force, c’est de gérer aussi bien les temps forts et les temps faibles de leurs matchs, explique-t-elle. Ils vont gagner la Coupe du monde. Ils ont battu les meilleures équipes pour moi, avant la Belgique. Leur jeu est difficile à lire."

Point fort des Bleus selon Inès Sainz: son animation offensive. Le trio Giroud-Griezmann-Mbappé réalise des merveilles depuis le début de la phase finale. "Cela change à tous les matchs, poursuit la journaliste de la chaîne Azteca. Un coup, Antoine Griezmann est dans l’axe. Puis à droite ou derrière Kylian Mbappé et Olivier Giroud... Ils s’adaptent à l’adversaire et toutes les situations. Les Bleus peuvent battre n’importe qui."

Saber Desfarges à Istra