RMC Sport

France-Brésil: Torrent, la Bleue qui s'entraîne façon foot US

Marion Torrent, arrière droite de l’équipe de France, s’astreint à des séances spécifiques tirées du foot US sous la houlette de son compagnon, Sandy Marcin, ancien international français de ce sport. Il nous raconte son apport avant le 8e de finale de la Coupe du monde face au Brésil, ce dimanche au Havre (21h).

Les feintes de corps des Brésiliennes ne devraient pas lui poser de souci, ce dimanche lors du 8e de finale de la Coupe du monde des Bleues (21h, au Havre). Marion Torrent (27 sélections), arrière droite de l’équipe de France, est rompue aux changements d’appui. Pas seulement en raison de son centre de gravité assez bas (elle mesure 1,64m) mais aussi parce qu’elle s’astreint régulièrement à des séances supplémentaires d’un genre particulier sous la houlette de son compagnon Sandy Marcin, ancien joueur de foot US de l’équipe de France. 

-
- © -

Retraité depuis 2018 après avoir mené une belle carrière (achevée sur une victoire lors des World Games en 2017, compétition reconnue par le comité international olympique pour les sports qui ne sont pas inscrits aux JO), ce dernier lui concocte des exercices tirés de son ancien sport. En plus des séances en club, le couple a mis en place un rituel pour peaufiner le jeu et les détails techniques de la joueuse de 27 ans. 

Des séances sur la vivacité et les déplacements latéraux

"C’est essentiellement basé sur la vivacité et la mise en situation par rapport à des situations qu’elle pourrait rencontrer en match, explique Sandy Marcin. On travaille un peu le contact et les déplacements latéraux par exemple. C’est un petit plus que j’ai tiré de mon sport, le foot US. Comme c’est un sport vraiment complet, ce sont des phases de jeu qui correspondent au maximum aux phases de jeu qu’elle est susceptible de rencontrer de match."

Ancien joueur de National en foot "ballon rond"

Et il sait de quoi il parle puisqu’il a mené une carrière de footballeur "ballon rond" jusqu’en National 1 avec le FC Sète avant de changer d’univers vers les salles de musculation, puis le foot américain. "Ça lui sert en match notamment sur les déplacements défensifs et sur l’appréhension des attaques adverses, explique-t-il. Ce sont des séances courtes de 15-20 minutes à travailler sur des petits ateliers comme ça. Le but n’est pas qu’elle se blesse ou qu’elle soit en surentraînement ou fatiguée." 

"Le foot US est basé sur beaucoup de déplacements"

L’ancien joueur des Hurricanes de Montpellier maîtrise, là aussi, son sujet. Diplômé d’une certification en nutrition pour sa nouvelle activité professionnelle (dans la nutrition sportive), il sait où placer le curseur. Et comment faire progresser la tonique arrière droite des Bleues. "Le football américain est basé sur beaucoup de déplacements avant-arrière mais aussi latéraux, illustre-t-il. Ce sont des exercices de vivacité. Je voulais lui enseigner d’une autre manière que ce qu’elle connaît déjà dans le football traditionnel."

Une rencontre sur les terrains d'entraînement

Deux ans après ses débuts en Bleues, elle s’est imposée comme une cadre de Corinne Diacre, grande amatrice du dépassement de soi. Marion Torrent en est l’incarnation, elle qui a quitté le cocon familial à 15 ans pour rejoindre le centre de formation de Montpellier. C’est dans l’Hérault qu’elle a construit sa carrière et sa vie. Là aussi qu’elle a rencontré son compagnon sur les terrains d’entraînements du club. Là peut-être qu’elle construira son après-carrière. Elle y pense déjà avec un diplôme de coach sportive et d’haltérophilie en poche avec l’ambition de gérer une salle de sport quand elle aura raccroché les crampons. Avant cela, elle a une Coupe du monde à gagner. Sous les yeux, bien sûr, de son compagnon qui ne manque pas un match depuis le début de la compétition.

Nicolas Couet