RMC Sport

Italie: Ventura n'a pas voulu écouter Buffon et les cadres avant le barrage retour

-

- - AFP

La presse italienne révèle mercredi que les cadres de la sélection ont réclamé plusieurs changements refusés par Gian Piero Ventura avant le barrage retour contre la Suède.

En mauvaise posture après sa défaite en Suède lors du barrage aller pour le Mondial 2018 (1-0), l'équipe d'Italie n'a pas réussi à renverser la situation lundi soir à Milan (0-0). Un fiasco pour lequel le sélectionneur Gian Piero Ventura est tenu responsable. Peut-être encore davantage depuis des révélations de la presse italienne ce mercredi. La Gazzetta dello Sport indique en effet que Gianluigi Buffon et les "sénateurs" du vestiaire de la Nazionale sont allés trouvés Ventura avant le barrage retour pour lui demander de changer de système afin d'incorporer le Napolitain Lorenzo Insigne dans l'équipe de départ. Deux requêtes refusées par le sélectionneur au terme d'une discussion animée.

A lire aussi >> Juventus: Khedira sait comment consoler Buffon après l'élimination de l'Italie

Insigne sacrifié

C'est dimanche que les cadres de l'équipe d'Italie ont demandé à Ventura de passer en 3-4-3 pour que Lorenzo Insigne puisse jouer plus que les 15 minutes passées sur le terrain de Solna. Mais malgré la triste prestation de la Squadra Azzurra en Suède, le sélectionneur a souhaité conserver son 3-5-2 et Insigne n'a pas participé au barrage retour. Auteur de six buts et cinq passes décisives avec Naples cette saison, il semblait pourtant être parmi les Italiens les plus en forme.

En fin de match, des caméras avaient aussi capté un échange houleux entre Daniele De Rossi et un adjoint de Ventura. Le milieu romain rechignait à s'échauffer, indiquant que ce n'était pas à lui d'entrer en jeu pour débloquer la partie mais plutôt à Lorenzo Insigne.

Ventura ne compte pas démissionner

Alors que la grande majorité des supporters italiens attend la démission de Gian Piero Ventura, l'ex-entraîneur du Torino ne semble pas vouloir faire de cadeau à la fédération italienne. Si la prolongation jusqu'en 2020 signée par le sélectionneur était conditionnée à une qualification pour le Mondial 2018, le contrat de Ventura court encore jusqu'à l'été prochain. Le montant des salaires qui lui sont dus avoisine les 800 000 euros.

Ventura défend son bilan

Par ailleurs, Gian Piero Ventura a surpris lorsqu'il a jugé son bilan mardi soir, au micro d'un journaliste de l'émission "Le Iene". "Mon bilan est l'un des meilleurs des 40 dernières années. Je n'ai perdu que deux matchs en deux ans", a-t-il soutenu. Durant son mandat, débuté après l'Euro 2016, l'Italie a en réalité chuté trois fois. Contre la Suède lors du barrage aller (0-1), contre l'Espagne lors des éliminatoires pour le Mondial il y a quelques semaines (3-0) mais aussi contre la France, lors d'un match amical disputé à Bari en septembre 2016 1-3).

VIDEO - Buffon, la carrière internationale d'un monument du foot italien en chiffres