RMC Sport

L’Argentine pour un grand pas

Lionel Messi

Lionel Messi - -

Les coéquipiers de Lionel Messi peuvent se rapprocher de la Coupe du monde 2014 en cas de succès dans le choc de la zone Amsud contre la Colombie, cette nuit au Monumental de Buenos Aires (0h05, heure française).

Favori de la zone sud-américaine des éliminatoires, l’Argentine tient son rang. En onze rencontres, les hommes d’Alejandro Sabella ont glané sept victoires et trois nuls, contre une seule défaite (1-0 au Venezuela le 11 octobre 2011, ndlr). Avec 24 points, les partenaires de Lionel Messi bénéficient d’un matelas suffisamment conséquent pour envisager sereinement la qualification pour la prochaine Coupe du monde.

En cas de succès cette nuit au Monumental de Buenos Aires (0h05 heure française) contre la Colombie, à la lutte avec l’Equateur pour la deuxième place, les champions du monde 1978 et 1986 feraient même un pas décisif vers le Mondial brésilien. A ce stade de la compétition, l’Argentine est intraitable à domicile. Lors des cinq derniers matches à la maison, les troisièmes au classement FIFA ont inscrit 18 buts, pour seulement 3 encaissés. Ce choc entre les Argentins et les Colombiens promet d’être palpitant, d’autant que Lionel Messi, qui a reçu le feu vert des médecins du Barça, pourrait être de la partie.

Pekerman face aux siens

Dans cette zone AmSud, les quatre premiers seront qualifiés directement alors que le cinquième disputera un barrage contre un pays issu de la zone Asie. Or, à cinq journées de la fin, l’Argentine possède déjà 9 points d’avance sur le Venezuela (5e) et 11 sur l’Uruguay (6e). Mais l’Albiceleste devra se méfier de la Colombie. Emmenés par ses stars Radamel Falcao et James Rodriguez, les deux nouveaux joueurs de l’AS Monaco, les « Cafeteros », septièmes au classement FIFA, pratiquent un jeu redoutable.

Troisièmes à un point de l’Equateur et cinq de l’Argentine, les hommes de José Pekerman sont eux aussi bien placés dans la course à la qualification. Nul doute que le technicien argentin voudra jouer un très mauvais tour à ses compatriotes. Comme celui réussi le 5 septembre 1993. Dans le sillage de Carlos Valderrama et Faustino Asprilla, les Colombiens avaient alors étrillé l’Argentine dans ce même stade du Monumental (0-5) et précipité l’Albiceleste en barrages de la Coupe du monde 1994. Vingt ans après, Javier Pastore et consorts voudront effacer ce cuisant souvenir.

A lire aussi :

Paulo Cesar : « Neymar a une énorme pression »

INFOGRAPHIE-L'attaque des Bleus fait pâle figure en Europe

EN IMAGES-Les stars attendues de la Coupe du monde 2014

dossier :

Lionel Messi

Xavier Martel