RMC Sport

La justice américaine accuse la Russie et le Qatar d'avoir acheté les coupes du monde 2018 et 2022

La France a gagné la Coupe du monde 2018

La France a gagné la Coupe du monde 2018 - ICON SPORT

Coup de tonnerre ce lundi soir: le réquisitoire du ministère de la justice américain accuse formellement le Qatar et la Russie d'avoir soudoyé des officiels de la FIFA en échange de leur vote.

C'est une accusation coup de poing. Ce lundi, le ministère de la justice américain (DOJ) a rendu son réquisitoire dans l'immense affaire de corruption qui secoue la FIFA depuis l'attribution des coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar (au détriment des Etats-Unis, donc, et de l'Angleterre).

Le constat est sans appel. La justice accuse Jack Warner (à l'époque président de la CONCACAF et vice-président de la FIFA) d'avoir reçu 5 millions de dollars de la Russie en échange de son vote. 

Le Brésilien Ricardo Teixera, ancien président de la fédération brésilienne de football, a lui, toujours selon la justice américaine, touché des pots-de-vins pour aider à l'attribution de la coupe du monde 2022 au Qatar.

Depuis ce fameux vote du 2 décembre 2010, qui a offert les coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, de nombreuses accusations ont déjà été portées et ont conduit à la mise à l'écart de nombreuses figures de la FIFA, comme Jack Warner. La FIFA, avait d'ailleurs diligentée une enquête sur ces attributions, dirigée par l’ex-procureur américain Michael Garcia. Il avait souligné l'existence de pratiques douteuses mais ne les avaient pas qualifié de corruption, ni n'avait remis en cause le vote d'attribution. Le rapport est disponible sur le site de la FIFA.

PK