RMC Sport

Les stars se ménagent-elles pour le Mondial ?

Thiago Silva

Thiago Silva - -

A l’image de Franck Ribéry et Thiago Silva, quelques stars sont en perte de vitesse à moins de deux mois de la Coupe du monde au Brésil. Une baisse de régime qui pose une question : les joueurs ont-ils déjà la tête au Mondial ? Eléments de réponse.

L’un qui marque et flambe, l’autre qui sort tête basse à un quart d’heure de la fin du match. La comparaison est facile, mais entre Karim Benzema et Franck Ribéry ce mercredi à Bernabeu, la différence était marquante. Si le Madrilène a récolté les honneurs, le Munichois a poursuivi son année 2014 en demi-teinte. Une situation qui inquiète forcément pour celui qui est attendu comme l’atout numéro un des Bleus au Brésil. Alors, vrai coup de pompe ou volonté de se ménager pour Ribéry ?

Si la Ligue des champions est un objectif majeur de la saison de l’ancien Marseillais, elle pèse sans doute moins qu’un Mondial au Brésil. Comme pour Lionel Messi ou Robin van Persie, dont les performances avec Barcelone et Manchester United sont en deçà par rapport aux dernières saisons, la thèse du relâchement, conscient ou non, est crédible. Idem pour Thiago Silva, dont les dernières sorties sous le maillot du PSG déçoivent. « Dans l'inconscient du joueur, ce n'est pas qu'il lève le pied, mais il fait attention à beaucoup de choses », expliquait d’ailleurs Laurent Blanc à propos de son capitaine.

Fernandez : « En 1986, je suis resté à fond »

Mais pour Luis Fernandez, cette « tactique » n’est pas la bonne pour arriver au top lors de l’échéance attendue. « Un joueur ne doit pas se projeter sur une compétition. En le faisant, il peut se blesser, rappelle le membre de la Dream Team RMC Sport. Il vaut mieux rester à fond. Quand on commence un peu à lever le pied, à penser à autre chose, tu peux te blesser à tout moment. En 1986, je suis resté à fond avant la Coupe du monde pour arriver au maximum de mes moyens. Mais pour Thiago Silva, ça se comprend qu’il ait des craintes. »

Champion du monde et d’Europe, Frank Leboeuf partage cette analyse. « Cela ne fait pas partie du principe d’un joueur, ou alors il est vraiment tordu, lance l’ancien défenseur des Bleus. Les joueurs sont tous des compétiteurs, ils pensent à leurs résultats et à séduire encore leur entraîneur. Ils n’oublient pas le fait que c’est le club qui paie, pas la fédération de leur pays. »

Deschamps : « C'est une foutaise ! »

Interrogé sur la saison manquée de Mathieu Valbuena à Marseille alors qu’il brille en équipe de France, Didier Deschamps a également tenu le même discours. « C’est une foutaise ça, a lâché le sélectionneur tricolore sur RMC et BFM TV. Heureusement que les joueurs français pensent à la Coupe du monde ! Vous croyez que les étrangers n’y pensent pas ? Mettre en avant cet argument, c’est un faux débat. Quand on met le frein à main, c’est là qu’on risque le plus souvent la blessure. Il y a des internationaux français et étrangers qui vont faire une finale de Ligue des champions. Vous croyez qu’ils vont se préserver ? Aujourd’hui, si un joueur a une blessure importante, il ratera le Mondial. » Et s’il n’est plus performant sur le terrain ?

A lire aussi :

>> EN VIDEO - Real-Bayern : le but de Benzema

>> Real-Bayern : Benzema magnifique, Ribéry fantomatique

>> EN IMAGES : l’équipe-type des demi-finales aller de la C1

dossier :

Franck Ribéry

La rédaction