RMC Sport

Messi veut conjurer le mauvais sort

Lionel Messi

Lionel Messi - -

Eliminé par l’Allemagne lors des Coupes du monde 2006 et 2010, Lionel Messi compte bien enrayer cette série noire ce dimanche, en finale du Mondial brésilien. A 27 ans, l’Argentin n’a jamais été si proche de conquérir le Graal.

Les obstacles, Lionel Messi a plutôt l’habitude de les faire voler en éclats. Comme il fait valser les records, l’Argentin s’embarrasse rarement lorsqu’une embûche lui barre la route. Sauf que le quadruple Ballon d’Or a toujours un caillou un peu gênant dans sa chaussure. Un sacré morceau même, nommé Allemagne, qui empoisonne un peu la vie du capitaine de l’Albiceleste et l’a empêché, jusqu’à présent, de gagner la plus prestigieuse des compétitions et de rejoindre au firmament de l’histoire du football les Pelé, Maradona ou Zidane.

Lors de ses deux premières participations à la Coupe du monde, Messi a croisé la route de la Nationalmannschaft au stade des quarts de finale. Et à chaque fois, cette opposition a rimé avec élimination. D’abord en 2006, lorsque le jeune Messi (19 ans) assiste depuis le banc à l’élimination argentine aux tirs au but (1-1, 4-2 tab). Puis quatre ans plus tard, cette fois titulaire, il ne peut empêcher la démolition en règle de son équipe (4-0) et quitte la pelouse du Cap (Afrique du Sud) en pleurs.

Deux victoires... en amical

C’est donc avec une pointe d’appréhension que Messi va aborder la finale face à l’Allemagne, ce dimanche au Maracana (21h). Mais aussi avec une soif de revanche légitime après deux des plus grosses désillusions de sa carrière. Pour se rassurer, le joueur du Barça peut toujours se remémorer les deux autres rencontres qu’il a disputées face à l’Allemagne, en 2010 et 2012. En amical, l’Argentine s’était imposée deux fois (1-0 et 3-1) et Messi avait marqué lors du 2e match.

A 27 ans, dans une grande forme depuis le début de la compétition, Messi possède une chance unique de gagner la Coupe du monde et d’accrocher sur le maillot ciel et blanc une 3e étoile, après celles de 1978 et 1986. Privé de festivités après la demi-finale contre les Pays-Bas (0-0, 4-2 tab) pour cause de contrôle antidopage, la star argentine espère se rattraper dimanche. Pour que les déceptions du passé s’envolent en même temps que montent les bulles de champagne.

dossier :

Lionel Messi

AA