RMC Sport

Mondial 2018: Les joueurs colombiens menacés de mort

Alors que la Colombie a été sortie du Mondial ce mardi par l’Angleterre, certains joueurs de la sélection sud-américaine ont été menacés de mort sur les réseaux sociaux. Mateus Uribe et Carlos Bacca, qui ont tous deux manqués leur tir au but, ont été principalement ciblés par les fans mécontents.

La Colombie a été éliminée de la Coupe du monde mardi soir en huitième de finale face à l’Angleterre. Les Cafeteros se sont inclinés aux tirs au but (3-4) après les penalties manqués de Mateus Uribe et Carlos Bacca.

Ce dernier aurait été menacé de mort par les internautes - et supporters - colombiens après la séance. "Meurs Carlos Bacca. Fils de pute. Personne ne veut de toi, ne revient pas au pays" a ainsi lancé un certain David Castaneda. Un autre internaute, HumorFPCosky, a écrit: "Je te déteste Carlos Bacca, tu es pire qu'un cancer. Mais au moins avec le cancer, vous pouvez consulter un médecin et savoir ce que vous avez". 

Si le joueur de Villareal, qui a vu sa frappe être détournée par Jordan Pickford, est le joueur le plus ciblé, son coéquipier Mateus Uribe, dont le tir s’est écrasé sur la barre, a également été menacé. "Uribe tu es une merde, j’espère que tu mourras" a lâché un certain Patricio, alors qu’un autre internaute, Infinito, a écrit: "C’était le dernier match de Mateus Uribe, cet homme est déjà mort". 

Des menaces à prendre au sérieux?

Si ce type de menaces n’est pas rarissime en cas de défaite d’une équipe de football, ces propos et menaces de mort ont pourtant de quoi inquiéter. Un précédent tragique avait en effet eu lieu près de 24 ans plus tôt.

Le 2 juillet 1994, Andres Escobar, qui était défenseur de la Colombie au Mondial de la même année, a été assassiné sur un parking de Medelin après avoir inscrit un but contre son camp face aux Etats-Unis, causant la défaite de sa sélection. On lui avait tiré dessus à douze reprises.

Cet événement traumatisant est immédiatement revenu à l’esprit de plusieurs fans des Cafeteros lorsque les premières insultes et menaces ont été proférées contre les deux malheureux joueurs. "Ne commencez pas à souhaiter la mort de Bacca et Uribe. Allons-nous répéter ce qu’il s’est passé avec Andres Escobar? C’est cela la Colombie?" a ainsi écrit Brayan Sanchez.

AC