RMC Sport

Mondial 2022 : pourquoi la sortie de Valcke est précipitée

Jérôme Valcke

Jérôme Valcke - -

En affirmant sans détour que la Coupe du monde 2022 au Qatar ne se déroulerait pas en été, Jérôme Valcke a suscité l’interrogation au sein des plus hautes sphères. Le secrétaire général de la FIFA n’en est pas à sa première polémique.

Jérôme Valcke a-t-il parlé trop vite ? Le secrétaire général de la FIFA a indiqué sur France Inter ce mercredi que la Coupe du monde 2022 au Qatar ne se déroulerait pas en été, comme c’est jusqu’à présent le cas. « Je ne vois pas pourquoi ça fait un tel buzz, s’est défendu Valcke au micro de RMC Sport. A la question ‘’Est-ce que ça se jouera en été ou hiver ?’’, j’ai dit ‘’en hiver’’. Et j’ai dit que ça se jouera certainement, si on pense à la meilleure période pour jouer au Qatar, entre le 15 novembre et le 15 janvier. C’est la période à laquelle la météo est la plus clémente. Maintenant, on consulte les uns et les autres. Mais moi, personnellement, je ne vois pas comment cette Coupe du monde pourra se jouer en été. »

C'est la première fois qu'un dirigeant de la FIFA se montre aussi affirmatif alors que les résultats d’une concertation lancée en octobre doivent être présentés au comité exécutif en décembre… 2014. Ce qu’a rappelé un communiqué de la Fédération internationale ce mercredi. Et c’est aussi la position adoptée par la Fédération qatarie de football. « Durant le comité exécutif de la FIFA en octobre (2013), il a été établi que la FIFA allait entrer dans une période de consultation sur la période idéale de l’année pour accueillir la Coupe du monde au Qatar, avec une recommandation attendue après la Coupe du monde au Brésil, explique Qatar 2022 dans un communiqué. Nous attendons le résultat de cette période de consultation. Nous serons prêts à accueillir la Coupe du monde quel que soit ce résultat. »

L'un des vice-présidents de la FIFA « choqué »

D’autres sont bien moins tendre avec le numéro 2 de la FIFA. « Pour être honnête, je suis complètement et totalement choqué, a confié l’un des vice-présidents, Jim Boyce, à Sky Sports. La situation dont j'ai connaissance, c'est que le comité exécutif de la FIFA est en attente d'un rapport établi par tous les acteurs impliqués dans cette Coupe du monde. (…). Si Jérôme a fait part de son opinion personnelle ou non, je ne le sais pas. Mais je peux juste confirmer qu'il n'y a pas eu de discussion en ce sens au comité exécutif de la FIFA. » « C’est ma position en tant que secrétaire général de la FIFA et responsable de la consultation, rétorque Valcke. C’est la mission qui m’a été confiée par le comité exécutif de la FIFA. »

Jérôme Valcke est d’ailleurs un habitué des polémiques. En 2006, il avait été viré par Blatter pour une histoire de contrat sponsoring, avant d’être promu par ce même Blatter ! En mars dernier, il n’hésite à rappeler les Brésiliens à l’ordre sur l’organisation de la prochaine Coupe du monde. Et en avril, il explique qu’un « moindre niveau de démocratie est parfois préférable pour organiser une Coupe du monde »… Quant aux plus cyniques (réalistes ?), ils voient là une manœuvre politique du numéro 2 souhaitant prendre la place du calife à la tête de la FIFA aux prochaines élections de 2015.

A lire aussi :

>> La Coupe du monde 2022 n’aura pas lieu en été

>> Etes-vous favorable à une Coupe du monde en hiver ?

>> Blatter : « Il faut jouer cette Coupe du monde en hiver »

PTa