RMC Sport

Mondial U17: qui est Rhian Brewster, le crack anglais qui a mis trois buts au Brésil?

Rhian Brewster

Rhian Brewster - AFP

Auteur d'un triplé ce mercredi face au Brésil (3-1), Rhian Brewster a envoyé l'Angleterre en finale de la Coupe du monde U17. Portrait de cet attaquant de Liverpool extrêmement prometteur.

Après des années de disette, l'Angleterre a trouvé la source à jeunes talents. Et elle semble intarissable. Quelques mois après avoir remporté la Coupe du monde U20, grâce notamment à son attaquant Dominic Solanke, la sélection anglaise s'est qualifiée pour la finale du Mondial U17 en battant le Brésil ce mercredi (3-1). Avec en héros Rhian Brewster. Un avant-centre de Liverpool, comme Solanke.

A lire aussi >> Les cinq pépites qui devraient exploser cette saison en Europe

Première opposition avec les pros, un hat-trick devant Klopp

Agé de 17 ans, il a étalé une science du but de vieux roublard face aux Brésiliens, avec trois réalisations que Filippo Inzaghi n'aurait pas reniées. Son efficacité dans ce Mondial est presque écœurante, puisqu'il a marqué sept buts en cadrant dix tirs. Rien de nouveau, puisqu'il enchaîne aussi les pions avec les U23 de Liverpool, avec lesquels il est surclassé. Lors de la première opposition qu'il a jouée avec les pros, à huis clos, il a même réussi un hat-trick sous les yeux d'un Jürgen Klopp épaté.

A lire aussi >> VIDEO: Dortmund régale grâce à son nouveau surdoué

Le technicien allemand l'a d'ailleurs déjà convoqué pour la réception de Crystal Palace, le 23 avril dernier, mais l'a laissé sur le banc. Le coach des Reds ne veut pas brûler les ailes de celui que le LFC a débauché à Chelsea en juillet 2015. "Il a 17 ans et joue déjà en U23, c'est une étape fantastique pour lui et la prochaine est son développement. Nous l'utiliserons au bon moment", s'est justifié Klopp.

A lire aussi >> Liverpool: Wembley, théâtre de la cruauté

"J'ai une trousse de toilette mais pas de costume"

"Je lui ai dit qu'il était dans l'équipe et qu'il avait tout ce dont il avait besoin, et il m'a répondu: "J'ai une trousse de toilette mais pas de costume". Pas de problème, je n'aime pas trop les costumes, s'est amusé Klopp. Il a beaucoup de respect de l'équipe, personne ne s'est demandé qui c'était. Ils le connaissant parce que c'est un "gros" adversaire, difficile à jouer lors des séances d'entraînement." Dans les matchs aussi apparemment.

A lire aussi >> Né après l’arrivée de Wenger, adoubé par Henry… Qui est Eddie Nketiah, le nouveau héros d’Arsenal?

VIDEO: Prends ça Bolt, un Indonésien marque un but sur un contre éclair!

Alexandre Alain Rédacteur