RMC Sport

Ouganda, Monténégro, Cap Vert… ces équipes inattendues qui peuvent se qualifier pour le Mondial 2018

L'équipe d'Ouganda

L'équipe d'Ouganda - AFP

Les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 touchent à leur fin. Dans quelques semaines, on connaîtra les 32 pays qui se rendront en Russie l’été prochain. Et certaines belles surprises sont encore envisageables. Tour d’horizon.

Le Monténégro va devoir créer l’exploit

Dix ans après s’être détachée de la Serbie, le Monténégro peut se qualifier pour la première Coupe du monde de son histoire. Mais les partenaires de Stevan Jovetic vont devoir être très forts pour y parvenir. Deuxièmes du groupe E, à égalité avec le Danemark, ils comptent 3 points de retard sur la Pologne. Les deux dernières journées de ces éliminatoires leur réserve justement un match contre les Danois et un déplacement chez les Polonais. Le tout en sachant que seul le premier de la poule se qualifie directement, son dauphin étant barragiste, à condition de faire partie des huit meilleurs deuxièmes de la zone Europe. Oui, c’est loin d’être gagné.

>> Espagne: Piqué s'est fait siffler et insulter à l'entraînement

La Zambie a le droit de rêver

Après avoir remporté la première CAN de son histoire en 2012 avec Hervé Renard, la Zambie est en lice pour obtenir une place au prochain Mondial. Les Chipolopolos pointent à la deuxième place du groupe B, à trois points du Nigeria. Une belle performance au sein d’une poule qui comprend également l’Algérie et le Cameroun. Et les coéquipiers du Messin Emmanuel Mayuka ont de quoi y croire puisqu’ils se déplaceront au Nigeria, avant de recevoir les Lions Indomptables lors des deux dernières journées. Sachant qu’en Afrique, seul le premier obtient son ticket pour la Russie.

Le Burkina Faso et le Cap Vert pour un billet

Le groupe D de la zone Afrique pourrait également réserver une surprise pour cette Coupe du monde 2018. A deux matches de la fin des éliminatoires, le Burkina Faso et le Cap Vert se partagent la tête. Ces deux pays n’ont encore jamais participé à la plus grande compétition internationale. Et le billet historique pourrait bien se disputer lors de la dernière journée, où les partenaires de Bertrand Traoré accueilleront la bande à Ryan Mendes à Ouagadougou. Mais attention au Sénégal, qui reste en embuscade dans cette poule relevée.

>> Equipe de France: Sissoko vit les critiques "comme une forme d'injustice"

L’Ouganda a une vraie chance

C’est la nation qu’on n’avait pas vu venir. Mais au crépuscule de ces éliminatoires, l’Ouganda est bien en lice pour décrocher sa place à la Coupe du monde. Les Grues sont deuxièmes du groupe E, avec 2 points de retard sur l’Egypte. Mais pour obtenir leur invitation en Russie, les joueurs de Milutin Sredojevic, un entraîneur serbe qui a beaucoup entraîné en Afrique, vont devoir compter sur un faux-pas des Pharaons. Car les deux nations ne se rencontreront pas d’ici la fin des éliminatoires. Il faudra aussi surveiller le Ghana, qui n’a pas abandonné tout espoir dans ce groupe.

Ce sera très compliqué pour la Syrie

C’est l’une des belles histoires de ces qualifications. Mais honnêtement, elle a peu de chance de se conclure par un voyage en Russie l’été prochain. Ravagée par la guerre, la Syrie a réussi à terminer 3e de son groupe dans la zone Asie. De quoi accéder à un premier barrage face à l’Australie (les 5 et 10 octobre). Mais si les Aigles de Damas parviennent à en sortir vainqueurs, ils devront disputer un deuxième match aller-retour pour valider leur qualification au Mondial. Et ce sera cette fois face au 5e de la zone AmSud. Une place actuellement occupée par l’Argentine, qui lutte avec le Chili et le Paraguay. Alors à moins d’un véritable miracle…

VIDEO: l'Espagne s'interroge sur la présence de Piqué en sélection

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur