RMC Sport

Angleterre-Hongrie: des heurts entre la police et des supporters hongrois à Wembley

La police et des supporters hongrois se sont affrontés dans une tribune de Wembley, au début du match Angleterre-Hongrie ce mardi, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Juste avant, un individu a été interpellé pour avoir tenu des propos racistes.

"Des coups de poing ont fusé. C'était vraiment agressif", a décrit un commentateur de la BBC Radio 5. Dans les premières minutes du match Angleterre-Hongrie, disputé ce mardi soir à Wembley dans le cadre des éliminatoires européens de la Coupe du monde 2022, des affrontements sont survenus dans une tribune entre des supporters hongrois et la police britannique.

D'après les images et les constatations des journalistes sur place, l'incident a impliqué des dizaines de supporters hongrois parmi les 1.000 qui étaient attendus dans l'enceinte. Les forces de l'ordre, brièvement dépassées, ont mis quelques minutes avant de reprendre en main la situation à l'aide de matraques.

Une interpellation pour un acte de racisme

Dans un communiqué, la police a expliqué que ces violences étaient survenues après une interpellation menée dans ce secteur du stade réservé aux supporters visiteurs: "Peu après le début du match de ce soir à Wembley, des officiers sont entrés dans la tribune pour arrêter un spectateur, en raison d'une infraction à caractère raciste à la suite de propos tenus à l'égard d'un steward. Lorsque les agents ont procédé à l'arrestation, un désordre mineur a impliqué d'autres spectateurs. L'ordre a été vite rétabli, et aucun autre incident n'est à déplorer pour le moment".

Une enquête a été ouverte par la fédération anglaise de football (FA). "L'incident sera rapporté à la FIFA", précise l'instance.

Des sifflets contre le genou à terre

Lors du coup d'envoi, des supporters hongrois ont sifflé les joueurs anglais qui effectuaient le geste du genou à terre contre le racisme et les discriminations. Un drapeau dénonçant ce militantisme a aussi été déployé.

En septembre, lorsque l'Angleterre était allée s'imposer 4-0 en Hongrie, la rencontre avait été marquée par des cris racistes de la part d'une partie du public de Budapest. À l'Euro, le comportement raciste et homophobe de nombreux ultras hongrois locaux avait poussé l'UEFA à prononcer trois matchs à huis clos contre la fédération hongroise de football.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport