RMC Sport

Brésil-Argentine: également libérés, Lo Celso et Romero vont être punis par Tottenham

Comme leurs coéquipiers Emiliano Buendia et Emiliano Martinez, Giovani Lo Celso et Cristian Romero ont été libérés par l’Argentine après avoir été visés par l’agence sanitaire brésilienne. Et les deux joueurs de Tottenham vont être sanctionnés, selon Sky Sports.

L’avion, avant l’amende. Au lendemain de l’interruption de Brésil-Argentine après seulement cinq minutes de jeu, à cause de l’entrée hallucinante sur la pelouse de Sao Paulo de membres de l’agence sanitaire brésilienne, Giovani Lo Celso et Cristian Romero ont été libérés par la sélection argentine. Une même décision avait été prise un peu plus tôt pour Emiliano Buendia et Emiliano Martinez.

Les quatre joueurs, qui étaient visés par une décision d’expulsion du Brésil pour avoir menti sur leur arrivée en provenance de Grande-Bretagne et avoir donc enfreint le protocole brésilien contre le Covid, ne joueront pas contre la Bolivie jeudi.

Un passage par la Croatie pour éviter l’isolement

A leur retour en Angleterre, Giovani Lo Celso et Cristian Romero vont être frappés au portefeuille. Car ils ont désobéi à leur club, Tottenham, en rejoignant leur équipe nationale, alors que la Premier League a globalement refusé que les internationaux sud-américains quittent le territoire pour cette fenêtre de matchs.

Selon Sky Sports, les Spurs vont donc sanctionner le milieu de terrain, passé par le PSG, et le défenseur central, recruté cet été via un prêt par l’Atalanta avec une option d’achat quasi automatique à 50 millions d’euros, avec de grosses amendes. Mais ils ne vont pas remettre tout de suite les pieds à Londres.

Pour éviter d’être mis à l’isolement à leur retour d’Amérique du Sud, et pour pouvoir s’entraîner, Giovani Lo Celso et Cristian Romero, mais aussi Emiliano Buendia et Emiliano Martinez, qui évoluent à Aston Villa, vont faire un passage de dix jours en Croatie. Ils pourront ensuite retourner en Angleterre sans risquer une quarantaine.

LP