RMC Sport
en direct

Brésil-Argentine en direct: Lo Celso et Romero également libérés... et bientôt sanctionnés

Lo Celso

Lo Celso - Icon

Le choc sud-américain entre le Brésil et l'Argentine, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, a été arrêté après seulement cinq minutes de jeu. L'agence sanitaire brésilienne est intervenue sur le terrain.

Tottenham va sanctionner Lo Celso et Romero

Selon Sky Sports, Tottenham a l'intention de sanctionner Giovani Lo Celso et Cristian Romero. Les deux joueurs ont désobéi au club anglais en rejoignant la sélection argentine pour cette période internationale. Au coeur du scandale qui a provoqué l'interruption de Brésil-Argentine dimanche soir après seulement cinq minutes de jeu, puisqu'ils étaient menacés d'expulsion du pays par l'agence sanitaire brésilienne, tout comme Emiliano Buendia et Emiliano Martinez, les deux membres des Spurs doivent écoper de "lourdes amendes". Libérés par l'Argentine (voir ci-dessous), ils ne rentreront pas directement à Londres. Ils sont attendus pour dix jours en Croatie, pour s'entraîner, avant de regagner l'Angleterre. Une manière d'éviter la mise à l'isolement en cas de voyage direct entre l'Amérique du Sud et la Grande-Bretagne.

Argentine: Lo Celso et Romero également libérés

Les quatre Argentins mis en cause par l'agence sanitaire brésilienne quittent le rassemblement, au lendemain de l'interruption de Brésil-Argentine à Sao Paulo. Après Emiliano Martinez et Emiliano Buendia (Aston Villa), Giovani Lo Celso et Cristian Romero (Tottenham) sont également libérés. Ils ne joueront pas contre la Bolivie jeudi.

16h39’

Argentine: Martinez et Buendia rentrent déjà à Aston Villa

Emiliano Martinez et Emiliano Buendia quittent déjà la sélection de l'Argentine. Les deux joueurs d'Aston Villa ont été autorisés par leur sélectionneur, Lionel Scaloni, à rejoindre dès à présent le Royaume-Uni, très probablement pour anticiper la quarantaine qu'ils devront observer à leur retour en Angleterre.

Les deux joueurs font partie des quatre éléments qui n'auraient pas respecté les règles sanitaires selon les autorités brésiliennes avec Giovanni Lo Celso et Cristian Romero.

L'Argentine doit encore affronter la Bolivie, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022.

14h15’

La Fifa déplore l'arrêt de Brésil-Argentine

Au lendemain de l'arrêt du match entre le Brésil et l'Argentine, comptant pour les qualifications de la Coupe du monde 2022, par les autorités sanitaires brésiliennes, la Fifa est sortie de son silence pour déplorer cette situation et annoncer une décision prochaine:

"La Fifa regrette les scènes qui ont conduit la suspension du match entre le Brésil et l’Argentine lors des qualifications CONMEBOL de la Fifa Coupe du monde 2022 et qui ont privé des millions de fans de profiter d’un match entre deux des plus importantes nations de football dans le monde.

Les premiers rapports officiels du match ont été envoyés à la Fifa. Ces informations vont être analysées par les instances disciplinaires compétentes et une décision sera prise en temps voulu."

10h15’

Quelles sanctions après l'arrêt du match ?

L’arrêt du choc entre le Brésil et l’Argentine, en qualifications pour la Coupe du monde 2022, après cinq minutes de jeu dimanche, entraîne de nombreuses questions, dont celle des sanctions et du sort du match. La rencontre va-t-elle être reprogrammée ? Une équipe peut-elle gagner sur tapis vert ? Des joueurs vont-ils être sanctionnés ?

>> Quelles sanctions après l'arrêt du match Brésil-Argentine ?

7h41’

La presse argentine déplore une honte mondiale

La presse argentine s’en prend vertement aux membres de l’agence sanitaire brésilienne qui ont interrompu le choc entre le Brésil et l’Argentine, dimanche. "Le Brésil, champion du monde de la paperasse", titre le quotidien Olé.

7h16’

Les Brésiliens ont quand même disputé un match

Les joueurs de l’équipe du Brésil ont disputé un match sur terrain réduit après l’incroyable imbroglio qui a mis un terme à leur choc face à l’Argentine. Cela a ravi les 1500 invités présents à l’Arena Corinthians.

6h29’

La sélection argentine est rentrée à Buenos Aires

Les joueurs de la sélection argentine ont quitté le Brésil pour rentrer chez eux après l’arrêt surréaliste de leur match face à la Seleçao par l’agence sanitaire brésilienne (ANVISA), dimanche. Ciblés par les membres de l'ANVISA Giovani Lo Celso, Emiliano Martinez, Cristian Romero et Emiliano Buendia faisaient parti de la délégation mais en qualité de personnes expulsées du Brésil.

La Fédération argentine charge également l'agence sanitaire

Comme son homologue brésilienne (voir ci-dessous), la Fédération argentine charge l'agence sanitaire brésilienne qui a provoqué l'arrêt du match Brésil-Argentine après cinq minutes de jeu ce dimanche à Sao Paulo.

"L'Association argentine de football exprime son profond malaise face à la suspension de la rencontre entre l'équipe nationale argentine et l'équipe nationale brésilienne à São Paulo. Comme la CBF, l'AFA est surprise par les agissements de l'Anvisa (l’agence sanitaire brésilienne) une fois la partie commencée. Il est à noter que la délégation de l'Albiceleste était sur le territoire brésilien depuis le 3 septembre à 8h du matin, respectant tous les protocoles sanitaires en vigueur réglementés par la Conmebol pour le développement normal des Éliminatoires vers Qatar 2022. Suite au rapport des officiels de la Conmebol et de l'arbitre du match, le dossier sera transmis à l'instance compétente de la FIFA conformément à la réglementation en vigueur. Le football ne devrait pas connaître ce genre d'épisodes qui mettent à mal l'esprit sportif d'une compétition aussi importante."

La Fédération brésilienne ne comprend pas l'agence sanitaire

Dans un communiqué, la Fédération brésilienne (CBF) regrette l'intervention de l'agence sanitaire brésilienne après le coup d'envoi du match face à l'Argentine.

"La Confédération brésilienne de football (CBF) regrette profondément les événements qui ont fini par entraîner la suspension du match entre le Brésil et l'Argentine, indique-t-elle. La CBF défend la mise en œuvre des protocoles sanitaires les plus rigoureux et les respecte dans leur intégralité. Cependant, elle souligne qu'elle a été absolument surprise par le moment où l'action de l'Agence nationale de surveillance sanitaire a eu lieu, le match ayant déjà commencé, puisqu'Anvisa aurait pu exercer son activité de manière beaucoup plus appropriée dans les différents moments et jours avant le match."

Assurant n'être jamais intervenue dans le protocole sanitaire, la CBF "réitère sa déception face aux événements et attend la décision de la CONMEBOL et de la FIFA concernant le match".

La Fifa confirme la suspension du match

Plus de deux heures après l'interruption de la rencontre, la Fifa confirme la suspension de Brésil-Argentine par les délégués officiels. Et c'est tout...

Le superbe but du gardien Weverton à "l'entraînement"

Grosse frappe de Weverton !

La réaction de l'Anvisa, l'agence sanitaire brésilienne

Claudio Tapia, le président de la fédération argentine

"On ne peut pas parler de mensonge parce qu'il y a une législation sanitaire pour jouer tous les tournois en Amérique du Sud. Les autorités sanitaires de chaque pays a approuvé un protocole que nous venons de respecter au maximum. Ce qu'on a vécu aujourd'hui est lamentable pour le football, c'est une très mauvaise image. Quatre personnes sont venues interrompre le match et la CONMEBOL a demandé aux joueurs d'aller aux vestiaires."

Le Brésil a démarré son entraînement

Une opposition entre deux équipes brésiliennes, sur demi-terrain.

Scaloni assure que tout le monde voulait jouer

"A aucun moment on nous a notifié qu'on ne pouvait pas jouer le match. Nous voulions jouer, les joueurs brésiliens aussi."

La réaction du sélectionneur argentin Lionel Scaloni

Au micro de TyC Sports : "Ca me rend très triste, je ne cherche pas de coupables. Ce n'était pas le moment. Ca aurait dû être une fête pour tout le monde, qu'on profite de ce match avec les meilleurs joueurs du monde, mais ça termine comme ça. Je n'ai pas les mots. Je veux que les Argentins comprennent qu'en tant qu'entraîneur, je dois défendre mes joueurs. Quand des gens viennent en disant qu'ils veulent les expulser, ce n'est pas possible. On ne nous a jamais dit qu'on ne pouvait pas jouer, à aucun moment."

Le Brésil à l'entraînement

Au lieu d'affronter l'Argentine, les joueurs du Brésil vont effectuer un entraînement sur la pelouse de l'Arena Corinthians de Sao Paulo. Un but a été installé au milieu du terrain. Neymar et la moitié des Brésiliens ont retiré leurs maillots pour mettre des chasubles.

La CONMEBOL communique enfin: le match officiellement suspendu

Le CONMEBOL a confirmé la suspension du match par l'arbitre. La confédération indique que la commission de discipline de la FIFA indiquera ensuite les étapes à suivre. La Coupe du monde étant une compétition de la FIFA, c'est à elle que reviendra la décision.

Les remplaçants brésiliens retirent leurs chasubles

Les Brésiliens semblent se préparer à jouer entre eux, sans les Argentins.

Il n'y a plus d'Argentins dans le couloir

Ils sont dans leur vestiaire.

Le gardien Weverton retire ses gants

Les Brésiliens s'amusent mais ça ne sent pas bon pour une reprise du match. Neymar reste toutefois sur le terrain et s'amuse avec le ballon.

Les joueurs brésiliens se rassemblent

Le staff et les joueurs sont tous ensemble sur le terrain.

La réaction de Sergio Aguero

La CONMEBOL avait autorisé les 4 Argentins à jouer

Du fait d'un accord entre tous les pays de la zone Amérique du Sud, les quatre joueurs argentins venus du Royaume-Uni étaient autorisé à jouer. Ce qui leur est reproché serait une "fausse déclaration" au moment d'entrer sur le territoire. La CONMEBOL avait menacé le Brésil plus tôt dans la journée de perdre ce match sur tapis vert s'il ne se disputait pas.

Les Argentins sont regroupés dans le couloir

Plusieurs d'entre eux ont déjà retiré leur maillots. Les Brésiliens eux sont sur le terrain en attendant de voir l'évolution de la situation.

Les Brésiliens s'amusent sur le bord de la pelouse

Neymar jongle de la tête et rigole avec Militao, Hulk, Danilo, Gabi et Casemiro. Un autre groupe est à quelques mètres avec le staff brésilien.

Messi quitte de nouveau le terrain

Il est toujours accompagné de Dani Alves.

Scaloni à Neymar

"Si le joueur ne peut pas entrer dans le pays, pourquoi ils l'ont laissé entrer ? Cela fait trois jours qu'on s'entraîne."

Messi discute avec l'autorité sanitaire

"Cela fait trois jours qu'on est ici, on attendait pour disputer le match, pourquoi vous n'êtes pas venu plus tôt ?", demande l'Argentin.

Discussion au sommet

Il y a là Neymar, Casemiro, Marquinhos, Tite et Militao côté brésilien, Lionel Messi et Scaloni côté argentin. Et un représentant de l'autorité sanitaire brésilienne.

Lionel Messi revient sur la pelouse

Il est accompagné de Dani Alves mais il porte un chasuble de photographe et pas de maillot. Il rejoint ensuite Neymar et salue Marquinhos et Tite.

Les Brésiliens restent sur le terrain

Il semblerait que les joueurs de la Seleção veulent disputer ce match. Lionel Messi, maillot retiré, discute lui avec Dani Alves dans les couloirs du stade.

Le rappel des faits

Quatre joueurs argentins (Martinez, Buendia, Lo Celso et Romero) ont voyagé depuis l'Angleterre cette semaine et auraient fait de fausses déclarations, d'après les autorités sanitaires brésiliennes. Le pays impose en effet une quarantaine aux personnes arrivant du Royaume-Uni. Les autorités brésiliennes ont tenté d'isoler et d'expulser les quatre joueurs à l'hôtel des Argentins, mais le groupe au complet a ensuite rejoint le stade pour disputer le match.

Neymar et quelques Brésiliens encore sur la pelouse

Ils tentent de comprendre la situation mais les Argentins ne sont plus là. Les joueurs de l'Albiceleste auraient apparemment décidé avant la rencontre de jouer tous ensemble (avec Martinez, Romero, Lo Celso et Buendia) ou de ne pas jouer du tout.

Match arrêté, les Argentins rentrent aux vestiaires

Parmi les personnes présentes sur le bord de la pelouse, il s'agirait de personnes des autorités sanitaires brésiliennes. Les joueurs argentins rentrent aux vestiaires. Messi et Neymar discutent au milieu du groupe présent sur la pelouse.

7’

Ca se chauffe sur le banc

Il y a du monde autour du banc de Tite. Des personnes pénètrent sur la pelouse sans que l'on sache quel est le problème. Lionel Scaloni et Tite, les deux sélectionneur, sont sur le terrain au milieu de la confusion.

5’

Début de match tendu

Neymar perd le ballon devant Romero. Il se relève et balaye Paredes, son coéquipier en club, qui repartait avec le ballon. Beaucoup de fautes dans ces premières minutes.

4’

Récupération haute de l'Argentine

Romero prend le ballon à Militao et le donne à Di Maria, qui part en profondeur. C'était dangereux mais l'arbitre siffle une faute de Romero. Neymar s'était vite énervé devant la faute du défenseur argentin.

3’

Faute d'Acuña sur Danilo

Une faute de chaque côté.

1’

Première faute de Gerson sur Lo Celso

Le Brésilien prend un petit pont et fait une grosse faute après seulement 15 secondes de jeu.

1’
Coup d'envoi

C'est parti à l'Arena Corinthians

L'Argentine donne le coup d'envoi de cette rencontre.

L'hymne brésilien

Après l'hymne argentin, c'est l'heure de l'hymne brésilien. Le coup d'envoi est imminent.

Une embrassade Neymar/Messi avant l'entrée sur le terrain

Juste avant d'entrer sur le terrain, Lionel Messi passe saluer son grand ami, et nouveau coéquipier au PSG, Neymar. Une belle embrassade entre les deux anciens Barcelonais. Les 22 joueurs s'alignent ensuite pour les hymnes.

6 joueurs de Ligue 1 vont débuter

Neymar, Lucas Paqueta et Gerson côté brésilien ; Lionel Messi, Angel Di Maria et Leandro Paredes pour l'Argentine. Bruno Guimaraes est lui sur le banc de la Seleção.

L'Argentine avec Messi, Martinez, Lo Celso et Romero

Lionel Scaloni a décidé de reconduire le 11 qui avait battu le Brésil en finale de Copa America. Il titularise donc Martinez, Romero et Lo Celso, venus d'Angleterre cette semaine et que les autorités sanitaires brésiliennes souhaitaient expulser.

La composition de l'Argentine: E. Martinez - Montiel, Romero, Otamendi, Acuña - De Paul, Paredes, Lo Celso - Di Maria, L. Martinez, Messi.

Le Brésil dos au mur face à la présence des 4 Argentins

Les médias argentins confirment la présence des 4 joueurs venus d'Angleterre au stade pour affronter le Brésil. Le CONMEBOL a rappelé au Brésil qu'un accord avait été signé entre les différentes sélections sud-américaines, menaçant la Seleção d'une perte de points. La sélection argentine est donc partie pour le match avec l'ensemble de son groupe.

Le Brésil avec Neymar et Gabi en attaque

En l'absence de ses joueurs évoluant en Premier League, le Brésil aligne une équipe novatrice avec notamment Gabriel Barbosa en attaque pour accompagner Neymar.

La composition du Brésil: Weverton - Danilo, Verissimo, Militao, Alex Sandro - Everton, Casemiro, Gerson, Paqueta - Gabi, Neymar.

Martinez devrait jouer

Le gardien de la sélection, qui fait partie des 4 joueurs que les autorités sanitaires brésiliennes souhaitaient expulser du pays, a posté une photo de son maillot dans le vestiaire avant la rencontre. D'après les médias argentins, il sera titulaire, comme Romero en défense et Lo Celso au milieu.

Les autorités brésiliennes ont tenté d'expulser les 4 Argentins

Avant que le bus argentin ne prenne la direction du stade pour affronter le Brésil, les autorités sanitaires locales ont souhaité mettre en quarantaine les 4 joueurs Argentins arrivés du Royaume-Uni cette semaine (Martinez, Buendia, Lo Celso et Romero). Finalement, les 4 sont bien montés dans le bus de l'équipe.

21 matchs sans défaite pour l'Argentine

L'Albiceleste n'a plus perdu depuis juillet 2019, soit 21 matchs consécutifs. Le dernier revers des Argentins remonte à la demi-finale de la Copa America 2019, contre... le Brésil. Un match remporté 2-0 par la Seleção mais sans Neymar, blessé.

Le Brésil demande l'exclusion de 4 Argentins

Emiliano Martinez, Giovanni Lo Celso, Cristian Romero et Emiliano Buendia pourront-ils jouer ce soir ? A deux heures du coup d'envoi, l'autorité sanitaire brésilienne a demandé l'exclusion des 4 joueurs venus cette semaine du Royaume-Uni et censés observer une quarantaine à leur arrivée au Brésil.

Selon l'agence Anvisa, ils auraient fourni de "fausses informations" dans le formulaire d'entrée au Brésil, omettant de signaler qu'ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée. Or une ordonnance ministérielle datant du 23 juin interdit l'entrée sur le territoire brésilien à toute personne étrangère venue du Royaume-Uni, d'Inde ou d'Afrique du Sud, pour éviter la propagation de variants du Covid-19.

Le joli geste de Messi avec un jeune fan

A l'arrivée des Argentins à Sao Paulo, hier soir, un jeune fan du Parisien est passé au-dessus des barrières pour venir lui demander une photo. Intercepté par la sécurité, le garçon a malgré tout obtenu son cliché avec l'Argentin grâce à l'intervention de Lionel Messi en personne.

La grosse frayeur pour Messi

Il y a trois jours face au Venezuela, Lionel Messi a été victime d'un énorme tacle. L'Argentin a passé plusieurs minutes au sol avant de finalement reprendre le match. Samedi en conférence de presse, le sélectionneur Lionel Scaloni a assuré que la Pulga allait bien. Il devrait être présent pour ce choc face au Brésil.

Le Brésil parfait jusqu'ici

Lors de ces qualifications pour la Coupe du monde au Qatar, le Brésil a pour le moment décroché 7 victoires en 7 matchs. Les coéquipiers de Neymar occupent donc la tête de la zone Amérique du Sud. L'Argentine, deuxième, a un bilan plus mitigé avec 4 victoires et 3 nuls. La Seleccion doit gagner ce soir pour réduire l'écart avec son rival brésilien (6 points pour le moment).

Quasiment deux mois après la Copa America

Le 10 juillet dernier, au lendemain de la fête de l'indépendance argentine, l'Albiceleste avait remporté la Copa America au Maracanã contre le Brésil. Ce soir à 21h, la Seleção veut prendre sa revanche à Sao Paulo lors d'un match qui comptera pour les qualifications de la Coupe du monde. Messi et Neymar, nouveaux coéquipiers au Paris Saint-Germain, vont donc s'affronter une nouvelle fois avec leurs séléctions.

RMC Sport