RMC Sport

Coupe du monde (qualifs): la Finlande se rapproche dangereusement des Bleus

La Finlande, victorieuse samedi en Bosnie (3-1), est revenue à un point de la France dans le groupe D des qualifications au Mondial-2022, poussant les champions du monde à viser la victoire contre le Kazakhstan dans la soirée (20h45) pour valider leur ticket pour le Qatar.

Obligatoire pour que la France puisse officialiser sa qualification dès ce week-end, la victoire face au Kazakhstan est plus que souhaitable pour les Bleus, samedi. Victorieuse de la Bosnie (3-1), la Finlande est revenue à un point de l'équipe de France dans le groupe D des qualifications à la Coupe du monde, mettant la pression sur les hommes de Didier Deschamps.

Avec 11 points, les Finlandais talonnent les Français (12 pts) avant de les recevoir à Helsinki mardi (20h45). Mais les Bleus ont encore deux matches à jouer et leur destin en main: une victoire samedi soir contre le Kazakhstan leur assurerait la première place de groupe avant la dernière journée, synonyme de billet pour la Coupe du monde (21 novembre - 18 décembre 2022).

L'Ukraine peut encore espérer la deuxième place

Si les Finlandais avaient été tenus en échec à Zenica par les Bosniens, les Bleus n'auraient alors eu besoin que d'un seul point contre les Kazakhstanais pour obtenir leur qualification. Mais la sélection nordique, qui a disputé cet été le premier Euro de son histoire, a livré une prestation aboutie pour s'imposer à l'extérieur, malgré l'exclusion en fin de première période de Jukka Raitala pour un tacle très violent sur Sead Kolasinac.

Quelques minutes avant ce carton rouge, Marcus Forss avait ouvert le score en se montrant un peu chanceux à la réception d'un centre (29e). Et au retour des vestiaires, Robin Lod a profité d'une énorme erreur défensive pour doubler la mise (51e), avant un but de Daniel O'Shaughnessy (73e). Luka Menalo avait réduit la marque auparavant (69e). Les Bosniens (4e, 7 pts) sont éliminés de la course au Mondial, au contraire de l'Ukraine (3e, 9 pts) qui peut encore accrocher la deuxième place de groupe, synonyme de barrage au printemps.

Avec AFP