RMC Sport

Eliminatoires Mondial 2022: pas de trêve internationale en mars pour les Sud-Américains

Neymar

Neymar - ICON Sport

Alors qu'un bras de fer commençait à s'établir entre les clubs et les sélections, la CONMEBOL a tranché: les matchs des éliminatoires pour le Mondial 2022 de la zone sud-américaine prévus en mars sont reportés.

Neymar, Lionel Messi, Roberto Firmino, James Rodriguez, Angel Di Maria... autant de joueurs concernés et sans doute un peu soulagés de ne pas avoir à renoncer à la sélection. La CONMEBOL a annoncé ce samedi le report des matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 prévus en mars, dans la zone sud-américaine.

Le problème de la quarantaine

C'est finalement le coronavirus qui est à l'origine de ce report. En raison de la résurgence de l'épidémie et de l'émergence de variants (notamment brésilien), plusieurs pays européens ont renforcé les mesures pour l'entrée sur le territoire. Les personnes en provenance de certaines zone géographique (notamment l'Amérique du Sud) doivent se soumettre à une quarantaine de sept jours minimum.

Ce qui pousse les clubs à se montrer réticents à laisser partir les joueurs. En Premier League par exemple, Manchester City ou Chelsea ont fait part de leur envie de faire rester leurs cadres brésiliens, argentins ou colombiens. En France, Rudi Garcia à l'OL ou Mauricio Pochettino au PSG ont aussi évoqué une certaine inquiétude. Le sujet est donc clos. Une date devra être trouvée par la Fifa pour la reprogrammation des matchs.

Parmi ces rencontres, des chocs. Notamment un Brésil-Argentine qui était initialement prévu le 31 mars. Mais aussi un Colombie-Brésil ou un Argentine-Uruguay. Il faudra donc patienter, en espérant que les joueurs évoluant en Europe seront cette fois en mesure de se déplacer.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport