RMC Sport

Ligue des champions: Lewandowski absent "entre 5 et 10 jours" et très incertain pour Bayern-PSG

Touché à un genou dimanche, Robert Lewandoswki sera forfait contre l’Angleterre, mercredi annonce la Fédération polonaise ce lundi. Sa présence pour le choc Bayern-PSG le 7 avril en Ligue des champions est très compromise.

La Fédération polonaise de football a donné des nouvelles de Robert Lewandowski, ce lundi après sa sortie sur blessure dimanche lors de la victoire face à Andorre. A défaut d'être alarmantes, elles ne sont pas très réjouissantes pour la Pologne, et surtout le Bayern. L’attaquant est d’ores et déjà forfait pour le déplacement en Angleterre, mercredi pour les compte des qualifications à la Coupe du monde 2022. Les premiers examens ont "montré des lésions du ligament collatéral du genou droit", indique le communiqué.

"Le traitement de ce type de blessure dure généralement de 5 à 10 jours, poursuit le texte. Par conséquent, Robert Lewandowski retournera au club, où il subira une rééducation supplémentaire."

Sa présence pour le choc Bayern-PSG, le 7 avril prochain (21h, en direct sur RMC Sport) en quart de finale aller de la Ligue des champions est donc très incertaine. Avant cela, le joueur, auteur de 42 buts en 36 matchs cette saison, devrait manquer le déplacement sur le terrain du RB Leipzig, samedi (18h30, 27e journée de Bundesliga), crucial dans la course au titre. Le Bayern, leader, sera opposé à son premier poursuivant, deuxième à quatre points. Et cela se fera vraisemblablement sans l'ancien attaquant du Borussia Dortmund.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Dimanche, à l'issue de la rencontre, le sélectionneur de la Pologne, Paulo Sousa avait voulu se montrer rassurant après la blessure de son joueur. "Il a eu une petite douleur au genou", avait déclaré le Portugais en espérant que ce ne soit "rien de grave." Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern, avait aussi joué la carte de l'optimisme. "Les premiers pronostics ne sont pas si mauvais", avait-il confié en reconnaissant tout de même avoir tremblé en voyant la star blessée. "Mon cœur s'est arrêté", avait-il lâché.

De ce point de vue, les premiers examens dégagent un temps d'éloignement des terrains limité. Mais cela tombe au très mauvais moment pour le joueur, engagé dans une course contre la montre pour être sur pied dans neuf jours face à Paris. La Pologne, elle, assure avoir agi avec raison. "Cela entraînerait trop de risques d'aggraver la blessure, explique le communiqué. Cette décision est la seule bonne, compte tenu du prochain Euro 2020."

NC