RMC Sport

Une Coupe du monde tous les deux ans avec des équipes différentes imaginée par la Fifa

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a défendu son projet d'une Coupe du monde tous les deux ans à l'occasion d'une réunion avec les dirigeants de l'UEFA, mercredi. Avec une nouveauté cependant, la possibilité que chaque édition soit disputée avec des équipes différentes.

Gianni Infantino est déterminé. Qu’importe l’opposition, et le nombre de ses opposants, qui ne cesse de croître. Seul contre tous, le président de la FIFA reste convaincu de pouvoir persuader les plus sceptiques des Confédérations et leurs associations membres.

Ce mercredi, à l’occasion d’une réunion à laquelle la presse n’était pas conviée, Gianni Infantino a annoncé sa volonté d’organiser un sommet global regroupant toutes les fédérations, pour faire pression et obtenir l’approbation de la majorité, qui lui permettra peut-être, le 20 décembre prochain, d’entamer les changements qu’il envisage pour le futur du football mondial.

Il y sera question des réformes de calendrier et de la Coupe du Monde tous les deux ans qui fait tant parler, bien qu’il n’ait jamais évoqué explicitement cette dernière en conférence de presse, ce mercredi.

"Nous devons repenser la structure du football dans le monde", aurait-il déclaré, selon un enregistrement de la réunion, qui précédait cette conférence de presse, obtenu par l'agence Associated Press. "Nous devons avoir une compétition plus significative pour les fans sans ajouter de date au calendrier international", a estimé le patron de la Fédération internationale de football.

Infantino désigne l'ennemi du football...

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, aurait assuré aux dirigeants du football européen, principal courant d’opposition, que son instance dirigeante n'était pas "l'ennemi du football". Tout en affirmant qu’une Coupe du monde biennale était nécessaire. Dans le but de maintenir l'intérêt des jeunes pour ce sport à une époque où ils "courent après" de plus en plus d'autres activités, sous-entendu les jeux vidéo.

"Je crois également que l'ennemi du football n'est pas la Coupe du monde ou la FIFA, mais d'autres activités que les jeunes garçons et les jeunes filles recherchent aujourd'hui", a-t-il appuyé au terme de la réunion qui a duré plus d'une heure, selon AP.

"Et nous devons voir comment, conjointement et ensemble, nous pouvons les amener à s'intéresser davantage au football. Et nous voulons, en ce qui me concerne, faire tout cela ensemble comme nous l'avons toujours fait ces dernières années, aurait-il conclu. Une déclaration qui intervient alors que la FIFA est en conflit avec le géant de l’industrie du jeu vidéo EA Sports.

Des propos qu'il a martelé ensuite en conférence de presse, se gardant toutefois de désigner le fameux ennemi, assurant: "Il ne s'agit pas de nous. C'est pour nos enfants et les enfants de nos enfants. Pour qu'ils continuent à avoir la passion du football."

...et salue une idée farfelue

En conférence de presse, Gianni Infantino a également passé sous silence une étrange proposition qui lui a été soumise par le secrétaire général de la Fédération portugaise, Taigo Craveiro. Ce dernier a suggéré à la Fifa d’explorer la possibilité de ne pas autoriser les sélections à concourir à deux éditions consécutives de la compétition.

Une idée qui a été saluée par Gianni Infantino dans le secret de la réunion: "Nous avons besoin de plus de participations et peut-être qu'il y a un moyen de le faire en ayant deux Coupes du monde, mais pas avec les mêmes équipes participantes, a déclaré Infantino. C'est quelque chose que les techniciens vont étudier, mais c'est certainement quelque chose que nous devons examiner."

QM