RMC Sport

Veron : « Pogba ? Le meilleur milieu de la Coupe du monde avec Vidal »

Juan Sebastian Veron

Juan Sebastian Veron - -

Invité par son équipementier Adidas à Rio, l’ancien international argentin Juan Sébastian Veron a rendu hommage à sa sélection, qu’il voit évidemment championne du monde et se dit impressionné par le niveau de jeu de Paul Pogba.

Après un premier but contre la Bosnie, Lionel Messi va-t-il enfin briller dans une Coupe du monde ?
C’est toujours difficile pour lui car il a souvent une saison très longue avec son club. Mais il a vraiment bien débuté avec ce premier but. Il est performant, il semble en bonne forme. J’espère que ce sera le cas pour le reste de la compétition. Nous avons besoin de lui pour devenir champion du monde. Sans surprise, je vous dirai que c’est l’Argentine mon favori pour remporter le titre.

Au Brésil, on parle beaucoup de Neymar. Est-il l’égal de Messi aujourd’hui ?
Il a toutes les qualités pour être comme « Léo ». Il est jeune, il a un potentiel infini. Lorsque vous jouez à Barcelone, avec la qualité des joueurs qui l’entourent, vous ne pouvez que progresser chaque jour. Il a déjà montré dans cette Coupe du monde qu’il pouvait élever son niveau de jeu malgré toute l’attention qu’il y avait autour de lui. Je suis certain qu’il peut avoir le même niveau de jeu que Messi.

L’Espagne vient d’être éliminée de ce mondial. Pour quelles raisons majeures, selon vous ?
C’est une vraie surprise de les voir déjà éliminés ! Mais cela arrive très souvent dans le football qu’une équipe ait des hauts et des bas. C’est le cas pour l’Espagne en ce moment. L’histoire de l’Espagne de 2014, c’est l’histoire de l’Argentine en 2002 lorsque nous nous sommes fait sortir dès le premier tour. Mais il ne faut pas tout jeter et garder ce que l’Espagne a fait depuis 6 ans.

Quel regard portez-vous sur la France et ses nombreux jeunes joueurs ?
Je suis sincèrement surpris par la France. Je ne m’attendais pas à les voir jouer de cette façon car ils sont jeunes. Mais dans le même temps, ces jeunes joueurs évoluent dans les plus grands clubs. Ils l’ont montré contre le Honduras malgré leur jeunesse. Le meilleur exemple, c’est Paul Pogba. Il joue avec beaucoup d’intensité, il est très offensif dans son jeu. De nombreux clubs souhaitent avoir ce genre de profil. Ce genre de joueur est rare. Je suis très impressionné. C’est le meilleur milieu de terrain de cette Coupe du monde avec le Chilien Vidal. Ce sont des joueurs imprévisibles qui font la différence.

C’est une Coupe du monde où les équipes sud-américaines sont particulièrement brillantes. Quelle équipe vous surprend le plus ?
Le Costa Rica ! Je ne les attendais pas voir jouer aussi bien. Ils devraient se qualifier pour les 1/8es de finale. Mais je suis aussi surpris par le niveau de jeu des autres sélections sud-américaines comme la Colombie, voire le Mexique. Ce sont des équipes très jeunes, très joueuses mais à la base sans expérience. Mais dès les qualifications pour cette Coupe du monde, je me suis aperçu que ces équipes avaient beaucoup de qualités. Une des explications est de voir de nombreux joueurs sud-américains évoluer en Europe dans les plus grands clubs, jouer des matchs de Ligue des champions. Ils progressent plus vite que par le passé. Ils bénéficient aussi de l’environnement. Les supporters font le déplacement plus facilement et le soutien est plus important.

Recueilli par François Giuseppi à Rio de Janeiro