RMC Sport

VIDEO. Coupe du monde: les cinq buts de ce 8e Belgique-Japon totalement fou

Takashi Inui (Japon)

Takashi Inui (Japon) - AFP

Deux buts coup sur coup de Genki Haraguchi et Takashi Inui ont permis au Japon de mener au score contre la Belgique (0-2) en 8es de finale de la Coupe du monde 2018. Mais les Diables rouges sont vite revenus (2-2), avant de gagner à la 90e+4 sur un contre fantastique (3-2).

Encore un favori en grand danger. Après les éliminations de l’Espagne, de l’Argentine et de l’Allemagne, la Belgique s'est retrouvée au bord du gouffre lors de son huitième de finale du Mondial 2018 contre le Japon. Après une première période assez fermée, la Japon a fait la différence en moins de cinq minutes après le retour des vestiaires.

C’est Inui !

Genki Haraguchi a d’abord profité d’un mauvais placement de Jan Vertonghen pour conclure un contre pour la sélection nippone (1-0, 48e). Quelques minutes plus tard, Takashi Inui profite d’un ballon dégagé plein axe par Vincent Kompany. Le milieu de terrain du Betis Séville décoche une frappe superbe des 30 mètres. 

Courtois pas dans un grand soir

Trop lent à se détendre sur le premier but japonais, Thibaut Courtois s’était déjà fait une énorme frayeur en première période. Sur un ballon anodin, le gardien de la Belgique semble le capter puis le laisse finalement passer entre ses jambes avant de rattraper sa boulette in-extremis. Masqué sur le deuxième but japonais, le portier des Diables Rouges n’a pas réussi à faire la différence.

Vertonghen et Fellaini fortes têtes, le contre parfait à la 90e+4

La Belgique a su vite redresser la tête, c'est le cas de le dire, avec les buts de Jan Vertonghen (69e) et Marouane Fellaini (74e)... de la tête. Le défenseur de Tottenham a trompé Eiji Kawashima de façon improbable, loin au second poteau. Puis le milieu de Manchester United, tout juste entré en jeu, a fait parler sa taille pour égaliser. Au bout du temps additionnel (90e+4), après un corner japonais, la Belgique a réussi la contre-attaque parfaite, conclue par Nacer Chadli. Cette Coupe du monde est folle !

JGL