RMC Sport

Cruyff : Fernandez raconte sa rencontre avec "l’artiste"

-

- - -

Luis Fernandez était très ému après l’annonce de la mort de Johan Cruyff ce jeudi. Le membre de la Dream Team RMC Sport, fan absolu de la légende du Barça et de l’Ajax, a même appelé son fils Johan en l’honneur du joueur néerlandais.

« Aujourd’hui, je suis triste. Johan Cruyff, un homme que j’ai admiré, comme joueur et comme entraîneur, est décédé. Je m’en suis inspiré en regardant ses équipes jouer. C’est quelqu’un qui nous a marqués. J’ai eu l’occasion de le suivre, de voir sa carrière. J’ai son maillot hollandais dédicacé par lui. On est admiratif d’un homme totalement différent sur un terrain, comme joueur. Et quand il devient entraîneur, il est totalement différent des autres.

Pour moi, il a inventé un poste : celui de n°10 devant la défense, celui de Pep Guardiola. Je m’en suis inspiré et quand j’ai pris l’AS Cannes, j’ai mis Johan Micoud à cette place. Je me suis dit qu’il avait peut-être raison parce qu’il te faut ce genre de joueur, dans la créativité. Je regardais assez souvent le Barça.

« C’était fantastique de me retrouver à côté de lui »

J’ai eu l’occasion aussi de l’affronter avec le PSG. J’ai un souvenir de lui. Avant de descendre dans l’escalier, il se met à côté de toi et dit : "Tu vois, maintenant, c’est un spectacle. A eux de faire le spectacle et de jouer". C’était PSG-Barça en Ligue des champions, en 1995. Pour moi, c’était fantastique de me retrouver à côté de lui, de le voir sur l’autre banc.

Tu es fasciné par le personnage. Tu l’as vu jouer, tu l’as vu entraîner et quand tu te retrouves à côté au Camp Nou... On les a éliminés au match retour et après, avec beaucoup de simplicité, il s’est prêté au jeu pour que je puisse faire venir mes enfants, prendre des photos avec lui. C’était quelqu’un de remarquable, d’exceptionnel.

C’était un artiste sur le terrain. Avec une facilité… Il était beau à voir jouer. C’était le technicien, un accélérateur de jeu capable de dribbler, de passer, de marquer. Il régnait ! C’était un artiste, un joueur qu’on aimait regarder. Moi, j’étais en admiration. On peut considérer qu’il est dans les trois meilleurs joueurs de tous les temps. »