RMC Sport

Aymeric Laporte sur RMC : "J’ai toujours dit que la France était la seule option"

Appelé pour la première fois en équipe de France pour les matchs contre la Bulgarie et les Pays-Bas (7 et 10 octobre), Aymeric Laporte était l’invité de Larqué Foot ce vendredi sur RMC. Le défenseur de l’Athletic Bilbao (22 ans) assure qu’il n’a jamais pensé à jouer pour la sélection espagnole.

Aymeric Laporte, vous devez être très heureux d’avoir été appelé en équipe de France pour la première fois…

Forcément, ça faisait un bon bout de temps que j’avais envie de franchir le palier et voilà, ça s’est accompli.

Avez-vous douté que Didier Deschamps ne vous appelle pas ?

Je passe toute la journée à en parler. L’impatience a été faite par les médias parce qu’à aucun moment, je n’ai parlé. J’ai toujours dit que la France était la priorité, même la seule option pour moi. Les médias espagnols ont sorti que j’allais peut-être aller en Espagne, que c’était même confirmé, en fait c’était pour "pressionner" (sic) ou je ne sais pas pourquoi. Mais ça n’a rien à voir avec ce que j’ai dit, ni ce que j’ai interprété. J’étais tranquille, j’attendais le moment, forcément. Je reviens d’une grosse blessure (fracture du péroné en mars dernier, ndlr) et c’est compliqué de retourner à ce niveau. Ça s’est fait, il m’a appelé et maintenant il faut répondre, avoir la tête sur les épaules.

A lire aussi >> Aymeric Laporte : "C’était mon rêve de jouer en équipe de France" 

Didier Deschamps vous a-t-il contacté pour vous annoncer votre sélection ?

Directement, non. Indirectement non plus, mais par la presse, par ce qu’il disait. Mais pas par le staff ni lui. Il n’appelle pas tous les joueurs, ça, c’est sûr. Le coach est comme il est, il fait ses choix. Il a ses arguments et il faut les respecter.

Souffrez-vous d’un manque de reconnaissance en France ?

Je pense qu’on voit bien la différence entre l’Espagne et la France. Tu demandais en France il y a quelque temps, si on m’avait déjà vu jouer, beaucoup de monde aurait dit non. En Espagne, tout le monde me connaît. J’étais dans l’équipe-type de l’année il y a deux ans. Je pense que je suis plus connu en Espagne qu’en France. C’est une chose normale parce que je joue en Espagne.

Cet été, votre nom a longtemps circulé du côté du FC Barcelone, qui a finalement recruté Samuel Umtiti. Avez-vous considéré que la porte était fermée pour un grand club ?

Non, rien à voir. L’histoire est un peu différente de ce qui se raconte. J’ai eu la possibilité, je peux vous le dire. Dans n’importe quel club qui a été nommé, j’aurais pu y aller mais j’ai décidé de rester pour des raisons personnelles, pour aussi remercier le club qui m’a lancé dans le monde professionnel. C’était aussi un peu pour les remercier de tout ce qu’ils ont fait pour moi et d’avoir vu en moi un potentiel qui, aujourd’hui, est bénéfique pour tout le monde.

A lire aussi >> Equipe de France : Aymeric Laporte, le début d’une longue histoire ? 

Avez-vous peur que le train d’un aussi grand club ne repasse pas ?

Je ne sais pas, mais pour l’instant, je suis bien à l’Athletic. Je suis titulaire. Ça fait cinq ans que je joue en équipe première. L’entraîneur me fait confiance, je suis encore en récupération de ma blessure. J’espère que je retrouverai mon niveau le plus vite possible. Ensuite, on verra ce qu’il se passe. Personne ne sait ce qui peut arriver plus tard.

A voir aussi >> Ce qu'il faut retenir de la liste de Didier Deschamps