RMC Sport

Biélorussie-France : la dernière fois, les Bleus nous avaient fait flipper

L'équipe de France face à la Biélorussie en 2013

L'équipe de France face à la Biélorussie en 2013 - AFP

Avant de retrouver la Biélorussie mardi pour le premier match de l’équipe de France dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie, flash-back sur le périlleux mais victorieux déplacement à Gomel il y a trois ans, lorsque les Bleus tentaient de se qualifier pour la Coupe du monde 2014 au Brésil…

C’était le 10 septembre 2013. Autant dire une éternité. Eric Abidal était titulaire en charnière centrale de l’équipe de France, c’est dire… Les Bleus s’imposaient 4-2 en Biélorussie et assuraient quasiment leur présence en barrages pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Mais ils ne fanfaronnaient pas après la rencontre… Retour cette dernière visite française.

Les boulettes de Lloris
Menés deux fois au score, les joueurs de Didier Deschamps sont sérieusement malmenés par des Biélorusses culotés et bien aidés par un Hugo Lloris fébrile, voire hors-sujet, coupable de deux erreurs de mains fatales. Dans les notes de RMC Sport, le capitaine de l’équipe de France récoltera un 1/10. S’il a assumé sa médiocre prestation après la rencontre, Lloris a expliqué était « perturbé » par une gastro-entérite qui l’a empêché de dormir une bonne partie de la nuit. « Sur le terrain, je manquais d'agressivité, de jus, ce qui est inhabituel pour moi. J'ai perdu deux kilos et demi », a regretté le joueur de Tottenham.

A lire aussi>> Biélorussie-France : les notes des Bleus

Ribéry sonne la révolte, Pogba débloque son compteur
Plus tranchant après la pause, les Bleus se réveillent et reviennent dans la partie grâce à deux buts de Franck Ribéry (47e, 64e). « Ça fait très longtemps que je reprends du plaisir en équipe de France, je m’éclate », commente alors celui qu’on annonce comme le possible Ballon d’Or 2013… Pour sa 3e sélection avec les A, un certain Paul Pogba inscrit le quatrième but, son premier avec les Bleus, Samir Nasri se chargeant de marquer le 3e.

En vidéo : Pogba fête l’anniversaire de Kurzawa par une petite danse

Evra, le discours d’un ex-capitaine
Menés 1-0 à la pause, les Bleus rentrent abattus aux vestiaires selon les dires de Mathieu Valbuena. Un silence plombant règne jusqu’à ce que Patrice Evra, remplaçant, prenne la parole. « Il nous a dit qu’à un moment donné, il fallait se lâcher. Qu’on avait le plus grand respect pour la Biélorussie, mais qu’on était l’équipe de France et que si on voulait consolider notre deuxième place, il fallait montrer un autre visage », raconte Franck Ribéry, qui évoque « un discours d’homme ». Tous souligneront l’effet bénéfique du speech du latéral gauche. « On était tous pressés de revenir sur le terrain », ajoutera Olivier Giroud. Mardi, les Bleus ne pourront pas compter sur Pat’ Evra pour remobiliser les troupes, mais peut-être cela ne sera-t-il pas nécessaire…

A lire aussi>> Mercato : Giroud avait conseillé Sissoko (mais il ne l’a pas écouté)

L’équipe de France contre la Biélorussie en 2013 :
Lloris – Sagna, Koscielny, Abidal, Clichy – Matuidi, Pogba, Payet (Nasri, 61e), Valbuena (Guilavogui, 90e), Ribéry (Sissoko, 80e) - Giroud

A lire aussi>> Bleus : Anthony Martial estime avoir été "désastreux" contre l’Albanie

AB