RMC Sport

Bleus: Tournon comprend le choix de Domenech pendant la grève de Knysna

Philippe Tournon a livré son point de vue sur l'ancien sélectionneur Raymond Domenech, désormais entraîneur du FC Nantes. L'ancien attaché de presse des Bleus a aussi fait savoir qu'il aurait lu le fameux communiqué des joueurs lors de la grève de Knsyna, durant la Coupe du monde 2010.

Ancien chef de presse de l'équipe de France de football entre 1983 et 2004, puis de 2010 à 2018, Philippe Tournon a été invité sur l'antenne de France 5 à commenter le retour aux affaires de Raymond Domenech. Nommé entraîneur du FC Nantes, l'ancien sélectionneur des Bleus s'est permis un trait d'esprit très critiqué sur Diego Maradona en conférence de presse.

"Il ne peut pas s'empêcher de faire du Domenech. Ça fait rire tout le monde, mais à la longue les journalistes disent «ça va comme ça»", a souri Philippe Tournon à l'occasion de la sortie de son livre La vie en bleu aux éditions Albin Michel.

"C'est un technicien de qualité"

"C'est un technicien de qualité, il l'a prouvé", a néanmoins ajouté Philippe Tournon, qui n'a pas tari d'éloges sur l'entraîneur et sur l'homme. "Il peut faire de bonnes choses à Nantes, a-t-il estimé. C'est un homme cultivé qui est intéressant. C'est un des rares personnages qui a joliment inscrit l'activité sportive et celle du football dans l'activité humaine."

"Simplement, s'il y a une fonction dans laquelle il faut rester clean et premier degré, c'est sélectionneur. Vu la diversité des interlocuteurs qu'on a, avec les journalistes, les joueurs, les entraîneurs de clubs, les présidents, les sponsors, on ne peut pas s'amuser à faire du deuxième ou du troisième degré. (...) Il a réussi à se mettre tout le monde à dos", a poursuivi Philippe Tournon. "C'est un garçon qui va parler politique, théâtre, cinéma, faits de société... Il a beaucoup d'atouts sur lui", disait-il aussi quelques heures plus tôt sur RMC.

Le communiqué de Knsyna? "Je l'aurais lu"

Lors de la première conférence de presse de Raymond Domenech en tant que coach du FC Nantes, la question de son implication dans les déboires de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud a évidemment été abordée. À propos du communiqué des joueurs que le sélectionneur avait lu lors de la grève d'entraînement, Philippe Tournon assure qu'il se serait interposé s'il avait été présent. 

"J'aurais lu le communiqué, affirme-t-il. Ce n'était surtout pas à lui de le faire, mais à Patrice Evra si c'était le communiqué des joueurs. Ou éventuellement le chef de presse du moment François Manardo. Mais comme il y avait des attaques assez virulentes contre la fédération, son employeur, il avait dit ne pas vouloir aller au casse-pipe. Alors le pauvre Raymond y a été la corde au cou pour débloquer la situation qui s'éternisait."

JA